Villebret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villebret
Image illustrative de l'article Villebret
Blason de Villebret
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Canton Montluçon-3
Intercommunalité Montluçon Communauté
Maire
Mandat
Philippe Glomot
2014-2020
Code postal 03310
Code commune 03314
Démographie
Population
municipale
1 326 hab. (2014 en augmentation de 4,57 % par rapport à 2009)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 16′ 04″ nord, 2° 38′ 22″ est
Altitude Min. 210 m
Max. 496 m
Superficie 15,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Villebret

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Villebret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villebret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villebret

Villebret est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Villebret est localisée à 7 km au sud de Montluçon, à 70 km à l'ouest de Moulins (Allier - Préfecture), à 85 km au nord-ouest de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), à 70 km à l'est de Guéret (Creuse), à 130 km au nord-est de Limoges (Haute-Vienne) et à 90 km au sud de Bourges (Cher).

La ville est établie sur une éminence sur la rive droite des gorges du Cher, à 425 m d'altitude. À l'ouest s'étend la Creuse, au sud les Combrailles et à l'est et au nord le Bourbonnais.

Villebret se trouve au carrefour de deux axes :

Le climat est de type océanique dégradé dû au relief du Massif central[1].

  • températures moyennes annuelles : 14 à 18 °C ;
  • précipitations : régulières tout au long de l'année, orages l'été.

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie 
Villabretonis, puis Villabret, et aujourd'hui Villebret.
Histoire

Au Ier siècle[réf. nécessaire], sous l'influence du rayonnement de Néris, Villabretonis se développe en fief autour de son château[réf. nécessaire] (à la place de l'ancienne mairie). Villa « breto » (la hauteur) - la Villa de la hauteur.

À la fin du Ve siècle, saint Marien (appelé Marianus Britonnis, Marien le breton) se posa au lieu-dit Polliacum et bâtit un ermitage, qui devint église, laquelle fut détruite au Xe siècle lors des invasions de Hongrois et des Normands ; elle fut rebâtie sur son emplacement actuel, la chapelle de Polier.

L’église paroissiale est mentionnée au XIIe siècle pour la première fois. En 1569, Villebret compte environ 42 feux / 350 habitants, et Polier 38 feux ou 220 âmes.

Les lieux de Polier, la Goutelle, Beauregard, les Jouvidoux sont mentionnés sur la carte de Cassini. Les paroisses de Polier et de Villebret sont réunies en 1801[2].

Villebret se développe ensuite dans le giron de Néris-les-Bains et Montluçon, avec leur activité respectivement de thermalisme et d'industrie. Villebret est en croissance démographique importante, convertissant des zones agricoles en quartiers résidentiels lâches et a un lotissement.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Villebret.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D’argent au château de trois tours d’azur, ouverte et ajouré du champ, surmonté d’une moucheture d’hermine de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2004 Jean Gravier UDF Député de l'Allier, conseiller général du canton de Montluçon-sud
mars 2001 2014 Hubert Guillemard SE Retraité
mars 2014 en cours Philippe Glomot[3] SE Cadre supérieur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2014, la commune comptait 1 326 habitants[Note 1], en augmentation de 4,57 % par rapport à 2009 (Allier (département) : 0 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
263 340 460 479 533 499 500 520 528
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
531 518 568 562 582 638 697 692 685
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
629 656 644 584 555 530 470 425 440
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
482 479 512 696 865 1 021 1 220 1 248 1 291
2014 - - - - - - - -
1 326 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Auto : garages (2), carrosserie (1)
  • Artisanat : peinture, plâtre, carrelage, façade (deux entreprises), construction (une entreprise), isolation (une entreprise), chauffage/sanitaire (une entreprise), plomberie (une entreprise), électricité (une entreprise), ascenseurs (une entreprise) ;
  • Industrie : imprimerie/reprographie (Graphitec 03), moulage bois/résine, chaudronnerie ;
  • Agro-industrie : travaux agricoles, scierie ;
  • Production agricole : foie gras, fromage de chèvre, exploitations agricoles ;
  • Divers : entretien de jardins, fabrication/restauration de meubles ;
  • Commerces : restaurant, supérette, salon de coiffure ;
  • ZA Champ Noyer.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Services[modifier | modifier le code]

  • Mairie
  • École primaire - Garderie
  • Salle polyvalente

Activités[modifier | modifier le code]

  • Football (stade)
  • Équitation
  • Tennis
  • Moto
  • Art martial Viet vo dao
  • Randonnées
  • Chasse
  • Gymnastique
  • Pêche
  • VTT
  • Comité des fêtes
  • Amicale laïque

Événements[modifier | modifier le code]

  • Saisonnier : Fêtes du travail (mai), des moissons (juillet), de la patate (septembre), des vendanges (octobre), étals de Noël ;
  • Sportif : Enduro moto de Villebret, randonnées.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Étienne des XIIe et XIIIe siècles : plein cintre, ogives.
  • Chapelle Saint-Sulpice de Polier XIIe siècle, avec porte en bois décorée de fer forgé du XIIe siècle qui représente des serpents entrelacés à têtes humanoïdes, inscrite Monument Historique le 18 juin 1935.
  • Fontaine (vestige de l'ancien château) dans le bourg au pied de l'église.
  • Château des Modières.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Gravier, ancien maire de Villebret, député de l'Allier de 1993 à 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Météo à Villebret.
  2. http://mairie-villebret.planet-allier.com
  3. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 27 septembre 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :