Ville haute d'Ibiza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ville haute d'Ibiza
Dalt Vila 004.JPG
Géographie
Pays
Communauté autonome
Île
Commune
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Statut patrimonial
Plan de la Ville haute
Vue de Dalt Vila de la mer

La ville haute d'Ibiza (en catalan Dalt Vila) est le nom populaire sous lequel est connue la partie haute de la ville historique d'Ibiza dans l'île d'Ibiza (Îles Baléares, Espagne). Depuis 1999, elle est inscrite, conjointement avec d'autres biens culturels et naturels, au Patrimoine mondial de l'Unesco sous le libellé Ibiza, biodiversité et culture[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

De la place de l'Université (ca), on a une superbe vue à travers les ouvertures des bastions et des esplanades des murailles. Les murailles de la ville furent construites au XVIe siècle sous Charles Quint pour la protéger des attaques des Turcs. Quarante ans furent nécessaires pour en achever la construction. La partie intra-muros à la forme d'un heptagone irrégulier dont chaque sommet est occupé par un bastion défensif. Outre le passage du Soto, on accède à la ville haute par plusieurs portes. La porte principale, près du Vieux Marché, est la « Porte des Tables » (Portal de ses Taules). Elle est flanquée de deux statues romaines et est protégée par un pont-levis. Les autres portes sont : la « Nouvelle Porte » (Portal Nou), la Portella de Sella et le passage du Soto. Le bastion de Santa Tecla est le point culminant de la cité.

La Ville haute a une superficie de 70 000 m2. À partir de la rue de Sant Josep (carrer de Sant Josep), s'étend le Raval, quartier dans lequel la stratégie défensive consiste en « maison-mur », à savoir les murs mêmes de la maison constitue sa propre défense. De la première moitié du XVIe siècle, le Raval disposait pour sa défense de deux tours circulaires et d'un fossé à ses pieds.

La vieille ville d'Ibiza est d'origine phénicienne. Dès cette époque, elle a toujours été un point stratégique pour le contrôle de la Méditerranée occidentale, d'où ses importantes fortifications. Le centre historique fortifié actuel a pris forme dès l'époque médiévale.

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Les principaux bâtiments historiques cités dans le mémoire d'inscription sont[2] :

  • Le Siège de l'Université (ca), ancien conseil insulaire, aujourd'hui occupé par le musée archéologique ;
  • La Curie (Cúria), ancien tribunal de justice ;
  • Le château Almudaina (Castell Almudaina), ancien château arabe, devenu résidence des trois seigneurs de l'île ;
  • La Pabordia, ancien palais épiscopal, aujourd'hui occupée par les archives diocésaines ;
  • La cathédrale de Santa Maria (Catedral de Santa Maria) ;
  • La Chapelle de Sant Salvador (Capella de Sant Salvador), de la confrérie des mariniers et des bateliers, aujourd'hui occupé par le musée archéologique ;
  • La Chapelle de l'Espérance (Capella de l'Esperança), de la confrérie des tisserands ;
  • Le Couvent de Saint Dominique (Convent de Sant Domènec), aujourd'hui occupé par a mairie ;
  • Le Couvent des moines fermés (Convent de ses Monges Tancades) ;
  • Les maisons seigneuriales : Can Comasema (auparavant Can Llaudis), Can Balanzat, Can Fajarnés, Casa Gota-redona.

Protection[modifier | modifier le code]

La ville d'Ibiza (en espagnol Ciudad de Ibiza) fait l’objet d’un classement en Espagne en tant qu'ensemble historique au titre de bien d'intérêt culturel depuis le sous le n° R.I.-53-0000100[3]. Le périmètre de protection n'est pas précisé dans la fiche.

Par ailleurs les murailles et la tour du Campanario de la cathédrale sont également protégées en tant que monument historique au titre de bien d'intérêt culturel depuis le sous le n° R.I.-51-0001114[4].

Depuis 1999, la ville haute d'Ibiza est inscrite, conjointement avec d'autres biens culturels et naturels, au Patrimoine mondial de l'Unesco sous le libellé Ibiza, biodiversité et culture[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ibiza, biodiversité et culture », sur whc.unesco.org, Unesco (consulté le 17 mars 2014)
  2. Demande d'inscription sur la liste de Patrimoine mondial
  3. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Ciudad de Ibiza
  4. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Antiguas Murallas y Torre del Campanario

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]