Ville-Dommange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ville-Dommange
Ville-Dommange et l'église depuis la chapelle Saint-Lié.
Ville-Dommange et l'église depuis la chapelle Saint-Lié.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Fismes-Montagne de Reims
Intercommunalité Communauté de communes Champagne Vesle
Maire
Mandat
Frédéric Massonot
2014-2020
Code postal 51390
Code commune 51622
Démographie
Gentilé Villedommangeois
Population
municipale
410 hab. (2014)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 06″ nord, 3° 56′ 04″ est
Altitude Min. 99 m
Max. 252 m
Superficie 3,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Ville-Dommange

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Ville-Dommange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ville-Dommange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ville-Dommange

Ville-Dommange est une commune française située dans le département de la Marne et la région Grand Est. Le nom du village peut s'écrire Ville-Dommange, Ville Dommange ou bien Villedommange, le plus couramment utilisé ; ses origines remontent au moins au Ve siècle, c'est-à-dire à l'époque de Clovis. Le village est situé sur la Montagne de Reims, à 11 km de la ville de Reims. C'est un village viticole avec ses 189 hectares de vignes et une centaine de viticulteurs.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Villedommange apparaît pour la première fois au Moyen Âge sous le nom latinisé de Villa Dominica. Au cours des siècles, le nom de la commune évolue : en 1301, il devient Villedommange (comme aujourd'hui), puis la graphie varie encore et en 1835 apparaît Ville-Dommange, orthographe reprise sur les murs de la coopérative actuelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 830, Louis le Pieux donnait la terre de Ville-Dommange à l'Abbaye de Charroux. Trois moines devinrent les maîtres tant au temporel qu'au spirituel du village mais aussi de Jouy-lès-Reims et de Saint-Euphraise-et-Clairizet. En 1571, l'archevêque Charles de Lorraine prenait possession de la prévôté de Ville-Dommange et en versait une part à son séminaire.

La ville eut aussi à souffrir des ravages de la guerre, lors de la Chevauchée vers Reims Édouard III mettait le siège devant dans la ville, le fils aîné de celui-ci installait à Ville-Dommange et quittait la ville ravagée. La Guerre de Trente Ans puis la Fronde laissait Ville-Dommange, comme toute la Champagne en proie à une succession de passage de troupes, Espagnols, Suédois, Allemands et Polonais et de pillage. Les chefs comme l'Espagnol Montal, le Suisse d'Erlach laissèrent de tristes souvenirs.

En 1870, alors que l'abbé Moroy et François Augé étaient fusillés dans la région, le village n'eut à verser que du vin qui soûlait l'envahisseur. Lors de la grande guerre, les Allemands lançaient l'Offensive du printemps en 1918 d’âpres combats avaient lieu à Bligny défendu par les Italiens ; le village toujours aux mains françaises eut beaucoup à souffrir des bombardements. La chapelle St-Lié fut détruite, elle était un point fort et un lieu d'observation.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason D'azur aux deux sarcloirs d'or passés en sautoir, soutenus d'une serpette du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876   Labassé[1]    
1943 1947 Henri Bailly    
1947 1965 Henri Roussin    
1965 1971 François Bardoux    
1971 1977 Robert Aubry    
1977 2001 René Chardonnet    
2001 2008 Philippe Fenaut    
2008 en cours
(au avril 2014)
Frédéric Massonot [2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 410 habitants, en diminution de -1,2 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
495 419 416 498 511 444 457 424 440
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
404 394 394 379 418 431 450 455 502
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
516 542 536 519 511 498 470 439 475
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
465 449 427 447 473 461 414 412 410
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Décoration française[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Pellus, Villedommange, Haut lieu de Champagne, Éditions Dominique Fradet, 1999

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1877, p184.
  2. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .