Villarlurin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Savoie
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Savoie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Villarlurin
Image illustrative de l'article Villarlurin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Albertville
Canton Moûtiers
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Tarentaise
Code postal 73600
Code commune 73321
Démographie
Population 319 hab. (2013)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 45″ nord, 6° 31′ 41″ est
Altitude Min. 509 m – Max. 1 564 m
Superficie 5,45 km2
Historique
Date de fusion 1er janvier 2016
Commune(s) d’intégration Les Belleville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de Savoie
City locator 15.svg
Villarlurin

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de Savoie
City locator 15.svg
Villarlurin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Villarlurin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Villarlurin

Villarlurin est une ancienne commune française, située dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

La commune fusionne le 1er janvier 2016 avec Saint-Martin-de-Belleville pour former la commune nouvelle Les Belleville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Villarlurin est située dans la vallée de la Tarentaise, entre les villes de Moûtiers et de Brides-les-Bains.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • 1793 : Villaturin.

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Vlolèrin, selon la graphie de Conflans[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1985, les habitants de Villarlurin ont changé de nom : le conseil municipal a considéré que « Villarlurinais » manquait de classe et lui a préféré « Villarluranais ».

Le 5 juillet 2014 vers 18 h 30, la mairie de Villarlurin est ravagée par les flammes, aucune victime n'est à déplorer et grâce à l'élan de solidarité des Villarluranais, toutes les archives municipales ont pu être sauvées avant l'arrivée des pompiers[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 en cours Georges Danis[3]    
Les données manquantes sont à compléter.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Guy Durandard    
mars 2008 avril 2009 Maurice Scioscia    
mai 2009 décembre 2015 Georges Danis    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 319 habitants, en augmentation de 2,57 % par rapport à 2008 (Savoie : 3,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
222 235 230 256 274 259 235 238 220
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
229 208 210 233 226 241 265 284 272
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
235 231 258 252 258 258 272 281 298
1982 1990 1999 2004 2009 2013 - - -
276 301 298 313 306 319 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mémorial des soldats savoyards morts pour la France durant la guerre d'Algérie, érigé en 1997 par Georgina Raingué.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Ulliel, biologiste, créateur et directeur de l'institut ornithologique de Quimper.
  • Marie Combaz, championne du monde junior chasse à l'arc catégorie gros gibier 2008, championnats déroulés à Austin (Texas).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 19
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. « Villarlurin : un feu part des combles de la mairie »
  3. Les Belleville - Les élus
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .