Villamiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Villamiel
Blason de Villamiel
Héraldique
Drapeau de Villamiel
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Estrémadure
Province Cáceres
Code postal 10...
Démographie
Population 426 hab. ()
Densité 5,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 11′ 00″ nord, 6° 47′ 00″ ouest
Altitude 744 m
Superficie 7 300 ha = 73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Villamiel

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Villamiel

Villamiel est une commune d’Espagne, dans la province de Cáceres, communauté autonome d'Estrémadure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Villamiel a appartenu à la commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dite de Trevejo qui faisait partie du grand prieuré de Castille et León. En 1170, la comtesse Elvira en fit don à l'ordre mais ce n'est qu'en 1235 que les Hospitaliers ont décidé de repeupler ce village en y installant 30 familles[1],[2].

Monuments[modifier | modifier le code]

Vue du château et de l'église de Trevejo

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Trevejo (es), un village faisant partie de la municipalité de Villamiel.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  • (es) Francisco Javier Pizarro Gómez, « La expansión artística en la frontera hispano-musulmana. La Orden del Temple en Extremadura », Actas del VIII Congreso Nacional de Historia del Arte, Cáceres, 3-6 de octubre 1990,‎
  • (es) Gonzalo Martínez Díez, Los Templarios en la Corona de Castilla, La Olmeda, , 320 p. (présentation en ligne)
  • (es) Domingo Domené Sanchez, « Origines Historicos y Pervivencia de « A Fala » », Alcántara, vol. 68,‎ , p. 79-94 (lire en ligne)
  • (es + la) Carlos de Ayala Martínez, Libro de privilegios de la orden de San Juan de Jerusalén en Castilla y León (siglos XII-XV) : Ms. H211 del Museum and Library of the Order of St. John, London, Instituto Complutense de la Orden de Malta, (présentation en ligne)
  1. Domené Sánchez 2008, p. 85, 93 (note 45).
  2. Ayala Martínez 1995, p. 271 (doc. 105) et doc. 264.
  3. Martínez Díez 1993, p. 120-121.
  4. (es) José-Luís Martín, Orígenes de la Orden Militar de Santiago(1170-1195), , 539 p. (présentation en ligne), p. 113,140
  5. Ne pas confondre avec la commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem qui se trouvait à San Martín de Trevejo plus au nord et qui existait déjà à l'époque des Templiers, cf. langue d'Espagne. Amalgame fréquent entre l'histoire de ces deux lieux pourtant bien distincts. Cette forteresse devient une commanderie de l'ordre de Santiago mais une partie des biens de l'ordre de Santiago a été dévolue aux Hospitaliers au XVIe siècle, ce qui a encore ajouté de la confusion puisque le village de Trevejo (es) devient alors une possession des Hospitaliers.