Villages d'enfants tibétains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TCV.
Villages d'enfants tibétains
Tibetan Children's Villages
Logo de l'organisation

Devise : « Others before self
Les autres avant soi-même »

Région Inde
Tibet
Création
Type Association à but non lucratif
Organisation non gouvernementale
Siège Dharamsala, Tibet
Membres Plus de 3,2 millions
Fondateurs Tsering Dolma
Jetsun Pema
Président Thupten Dorjee[1]
Site web TCV.org
Le Dalaï Lama visitant un Tibetan Children's Village à Dharamsala, 1993
Vue de Tibetan Children's Villages, à McLeod Ganj, Dharamsala

Les Villages d'enfants tibétains (Tibetan Children's Villages ou TCV) constituent une communauté intégrée en exil pour le soin et l'éducation des enfants orphelins ou démunis exilés du Tibet. C'est une association à but non lucratif basée à Dharamsala dans le nord de l'Inde.

Historique[modifier | modifier le code]

Le TCV a été fondé le 17 mai 1960 à Dharamsala par Tsering Dolma[2],[3]. Après la mort de Tsering Dolma en 1964, sa sœur aînée, Jetsun Pema, sœur du 14e dalaï lama, poursuivit la tâche de cette dernière qui s'était consacrée aux orphelins tibétains. Jetsun Pema a présidé la fondation du TCV depuis sa création en juin 1964, jusqu'en août 2006[4]. Monsieur Tsewang Yeshi lui a succédé[5]. Le TCV a une diffusion de réseau à travers l'Inde avec plus de 12 000 enfants sous sa responsabilité.

En France, le TCV est en relation avec la Fondation Alexandra David-Néel, une association située à Digne-les-Bains, ainsi qu'avec l'association Aide à l'enfance tibétaine, située à Paris.

En 2009, sous la responsabilité du TCV, le Gouvernement tibétain en exil et Jetsun Pema ont fondé la première université tibétaine en exil à Bangalore (Inde) qui a été nommé «l'Institut d'études supérieures du Dalaï Lama». Les objectifs de cette université sont d'enseigner la langue tibétaine et la culture tibétaine, mais aussi la science, les arts, le conseil et la technologie d'informations aux étudiants tibétains en exil[6],[7],[8].

En octobre 2015, le TCV célébra son 55e anniversaire avec comme invité d'honneur le 17e karmapa, le porte-parole du Parlement tibétain Penpa Tsering et le ministre de la religion et de la culture Pema Chinjor, en présence du directeur du TCV Tsewang Yeshi[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thupten Dorjee elected as new President of TCV schools
  2. Par Julia Hess, Immigrant Ambassadors: Citizenship and Belonging in the Tibetan Diaspora , p. 54
  3. N. Subramanya, Human Rights and Refugees, p. 132
  4. Tibet, Histoire d'un peuple oublié..., Fondation Alexandra David-Neel
  5. Message from Mr. Tsewang Yeshi, the New President of Tibetan Children's Village Schools
  6. (en) Dalai Lama inaugurates first Tibetan college in India, Phayul.com
  7. Faire un don pour l’université de Bangalore (Inde du sud) « Chaque année, 800 étudiants réfugiés tibétains sont dispersés dans 72 universités différentes en Inde, et risquent de perdre leur identité et leur culture. Ils n’acquièrent pas non plus un niveau scolaire suffisant pour accéder à des emplois de bon niveau. C’est pourquoi le Gouvernement tibétain en exil et Mme Jetsun Pema, sœur du Dalaï-Lama et Présidente des Villages d’Enfants Tibétains (écoles TCV) pendant 42 ans, ont décidé de construire une université tibétaine, qui dispense à la fois des enseignements modernes et traditionnels, sous la responsabilité du TCV de Dharamsala. »
  8. (en) Dalai Lama tells Bhutanese students to study Tibetan Buddhism: B K Upmanyu
  9. (en) Tenzin Dharpo, TCV commemorates its 55th founding anniversary, Phayul.com 23octobre 2015