Villageois de Léon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Villageois de Léon
Joaquín Sorolla-Aldeanos leoneses-1907.JPG
Artiste
Date
Type
Art de genre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Matériau
Dimensions (H × L)
198,6 × 253,6 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Collection
Localisation

Les Villageois de Léon est une des plus emblématiques œuvres de maturité du peintre espagnol Joaquín Sorolla (1863-1923). C'est une huile sur toile de grandes dimensions  198,6 x 253,6 cm[1].

Historique de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Selon le chercheur et directeur du Musée Textile de Val de Saint-Laurent de Léon, Miguel Ángel Cordero, son exécution a lieu au cours des visites que l'artiste réalise dans cette région entre 1902 et 1913, «en cherchant [surtout] la richesse de [ses] costumes paysans».

En 1908, un an après sa réalisation, la pièce fait partie de l'ensemble d’œuvres présentées aux Grafton Galleries de Londres où elle attire puissamment l'attention d'Archer Milton Huntington, fondateur en 1904 de l'Hispanic Society of America. L'année suivante (1909), le magnat américain organise la première exposition d’œuvres de Sorolla à New York, et il achète le jour de l'inauguration les tableaux Villageois de Léon et Soleil du soir. Il commente la première toile comme un « groupe attrayant […] avec ses ânes brillamment enharnachés ». Enfin, il le chargea de la réalisation des quatorze panneaux qui constituent sa Vision d'Espagne, qui décorent un des salons de l'institution.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Sargent / Sorolla », sur Museo Thyssen-Bornemisza (consulté le 14 septembre 2018)

Sources[modifier | modifier le code]

Hemérographie[modifier | modifier le code]

  • Andrea Aguilar, « Premio Princesa de Asturias de Cooperación 2017 para la Hispanic Society] », El País,‎ (lire en ligne)  Édition digitale.
  • Miguel Ángel Cordero López, « Escuchar con la mirada: Val de San Lorenzo, 1926-2013 », Argutorio, no 30,‎ , p. 103-105 (ISSN 1575-801X)
  • Cristina Fanjul, « Un cuadro de León fue el origen de la relación de Sorolla con Huntington », Diario de León,‎ (lire en ligne)

Presse historique[modifier | modifier le code]

  • Sebastián Cruset, « Sorolla en el Museo de la Sociedad Hispánica de América en Nueva York] », La Ilustración Artística, Barcelona, no 1422,‎ , p. 218-220 (lire en ligne)
  • « Gran triunfo de Sorolla », La Correspondencia de España, série Información,‎
  • REDACCIÓN, « Anécdota graciosa », La Defensa, Alcoy, no 1277,‎ , p. 1
  • REDACCIÓN, « Anécdota graciosa », Diario de Reus, no 126,‎ 28 may. 1908, p. 2
  • REDACCIÓN, « Sorolla en América », El Imparcial, Madrid, no 15058,‎ , p. 3
  • REDACCIÓN, « Sorolla en América », La Correspondencia de Valencia, no 10664,‎ , p. 6
  • REDACCIÓN, « Sorolla en América », El País, Madrid,‎ , p. 2

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lafuente Ferrari, Breve historia de la Pintura española, coll. « Síntesis de Arte »,
  • Abelardo Muñoz, Joaquín Sorolla – Viajero a la luz, coll. « Colección Biografías », , 100 p. (ISBN 978-8478222322), chap. 26
  • Inmaculada Concepción Rodríguez Aguilar, Arte y cultura en la prensa – La pintura sevillana (1900-1936), Universidad de Sevilla, coll. « Serie Arte », 492 p. (ISBN 978-8447205769).
  • Miguel Romera Navarro, El hispanismo en Norte América – Exposición y crítica, Renacimiento, , p. 84