Villafans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Vuillafans.

Villafans
Villafans
Vue générale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Lure
Canton Canton de Villersexel
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Villersexel
Maire
Mandat
Roland Vuillemin
2014-2020
Code postal 70110
Code commune 70552
Démographie
Population
municipale
210 hab. (2016 en augmentation de 7,69 % par rapport à 2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 55″ nord, 6° 28′ 21″ est
Altitude Min. 263 m
Max. 361 m
Superficie 6,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Villafans

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Villafans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villafans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villafans

Villafans est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune connait une exploitation charbonnière par trois puits de mines entre 1871 et 1900.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le bassin houiller keupérien de Haute-Saône[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Longevelle Gouhenans Athesans-Étroitefontaine Rose des vents
N Senargent-Mignafans
O    Villafans    E
S
Saint-Sulpice Villers-la-Ville Beveuge

Histoire[modifier | modifier le code]

La place de la Mairie de Villafans.

Plusieurs charbonnages, les puits de mine no 11, 14 et 15 sont creusés et exploités par les houillères de Gouhenans dans les bois situés au nord du village entre 1871 et 1899[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays de Villersexel.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Villersexel[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le canton s'est agrandi, passant de 32 à 47.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Pays de Villersexel, créée en le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 juin 2002 Jacques Seguin[5]   Agriculteur
juin 2002 mars 2008 Gilbert Bernet    
mars 2008 2012 Jacques Seguin   Agriculteur
Décédé en fonction
2012 2014 Gilles Vuillemin    
2014[6] En cours
(au 22 septembre 2014)
Roland Vuillemin    

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolutions démographiques[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 210 habitants[Note 1], en augmentation de 7,69 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
291319334323400375368387428
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
359360361334332307300308297
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
284287298253225207207192177
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
155148132160149154186195210
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

L'hôpital le plus proche étant celui de Lure, de plus en plus désinvestis par les services publics au profit de celui de Vesoul, il n'est pas exclu qu'à moyen terme, Villafans se trouve dans un désert médical, contraignant à la fréquentation des hôpitaux de Belfort, Montbéliard ou Vesoul, accessible entre 30 minutes et une heure en voiture. Par ailleurs, ces hôpitaux sont appelés à fusionner en 2015 au profit de la nouvelle infrastructure commune du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard, à mi-chemin entre les deux villes, à Trévenans.

Services[modifier | modifier le code]

Hormis les services assurés par la mairie, la commune n'a aucun service public sur son territoire. L'ensemble des services publics sont disponibles à Lure, qui concentre le Pôle emploi, EDF, les impôts, la justice ou la bibliothèque, médiathèque et espace culturels.

Cultes[modifier | modifier le code]

Façade du clocher.

Le village dispose d'une église catholique.

Économie[modifier | modifier le code]

Le village dépend économiquement des deux centres urbains de Lure et de l'agglomération d'Héricourt-Montbéliard, qui offrent de nombreux emplois et sont rapidement accessibles par la double-voie expresse E 54.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185
  2. L'histoire du puits no 11, détaillée sur un panneau touristique sur place.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Les maires de Villafans », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 16 octobre 2016).
  5. « Une place dédiée à Jacques Seguin », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Beaucoup d’émotion lors de l’inauguration de la place « Jacques-Seguin », dédié à celui qui a été maire du village pendant 35 ans (de 1971 à 2002, puis de 2008 à 2012). (...) Comme l’a précisé Roland Villemin, maire actuel et ayant effectué 3 mandats à ses côtés, « Jacky a passé 35 années d’engagement au service de Villafans et de ses habitants avec un dévouement infaillible. Greffé du rein, malgré cette lourde pathologie, dont il plaisantait à l’occasion, il a assumé ses fonctions de maire jusqu’au bout. Nous tenions à rendre hommage à l’engagement de cet homme au caractère bien trempé ». ».
  6. « Liste des maires de la Haute-Saône » [PDF], Liste des maires de la Haute-Saône et des présidents de communautés de communes, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 16 octobre 2016).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. a et b « Synthèse des relevés - Villafans (70 - Haute-Saône) », sur http://memorialgenweb.org
  11. « Pour ne pas oublier l’équipage du bombardier Roanoke Magician », sur L'Est républicain.
  12. « La fontaine de Villafans se refait une beauté », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).