Villa royale de Monza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Villa royale de Monza
MonzaVillaReale.JPG
Présentation
Type
Villa royale, musée, villa, ensemble architectural (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Style
Architecte
Construction
Ouverture
Commanditaire
Patrimonialité
Bien culturel italien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées

La villa royale de Monza (en italien : Villa Reale di Monza) est un palais historique de style néoclassique situé à Monza en Lombardie, construit entre 1777 et 1780 sur un projet de l'architecte Giuseppe Piermarini pour l'archiduc Ferdinand d'Autriche.

Situation[modifier | modifier le code]

Le palais s'élève au nord de la ville de Monza, sur l'avenue Brianza et à l'extrémité orientale d'une large artère, l'avenue Cesare-Battisti. Il est entouré d'un immense parc arboré.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le palais est construit à partir de 1777 et est achevé trois ans plus tard. Il demeure la résidence de campagne de l'archiduc Ferdinand d'Autriche jusqu'à l'arrivée des troupes napoléoniennes en 1796.

En 1805, le vice-roi d'Italie y fixe sa résidence principale. Le bâtiment, précédemment appelé Villa Arciducale (Villa archiducale) prend alors son nom actuel de Villa Reale (Villa royale).

Après la chute de Napoléon et la deuxième guerre d'indépendance, le palais devient patrimoine de la Maison de Savoie. Il est occupé par Humbert Ier, roi d'Italie, jusqu'à son assassinat en 1900. Son fils, Victor-Emmanuel III, renonce à l'utiliser et s'installe au Quirinal à Rome. En 1934, il signe un décret royal qui fait don d'une partie du palais aux villes de Monza et Milan. Victor-Emmanuel conserve les appartements de son père mais ceux-ci deviendront possession de l'État en 1946 lors de la naissance de la République italienne.