Villa Fiorentina (Cannes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villa Fiorentina.
Villa Fiorentina
Cannes Villa Fiorentina.jpg

Façade sud de la villa Fiorentina

Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Appartements
Style
Architecte
Eugène Lizero et Louis Lafond
(modifications de 1953)
Construction
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Division administrative
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Cannes

(Voir situation sur carte : Cannes)
Point carte.svg

La villa Fiorentina est une résidence de villégiature construite en 1880 à Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Transformé en copropriété en 1953, cet édifice est entouré de jardins à l'italienne en terrasses aménagés avant la Première Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle sert d'hôpital auxiliaire durant la Première Guerre mondiale pour les soldats blessés.

La chapelle Bellini, dans le domaine de la villa Fiorentina.

Une chapelle est construite en 1894 par le Comte Vitali[1] sur le domaine de la villa Fiorentina. Acquise en 1953[1] par le peintre Emmanuel Bellini (1904-1989), la chapelle devient l'atelier de l'artiste. Elle est aujourd'hui devenue un musée et connue sous le nom de chapelle Bellini.

Architecture[modifier | modifier le code]

Protection du patrimoine[modifier | modifier le code]

La villa Fiorentina est une copropriété privée située 5 avenue de Poralto dans le quartier de La Californie à Cannes. Elle fait l'objet d'une inscription à l'Inventaire général du patrimoine culturel au titre du recensement du patrimoine balnéaire de Cannes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plaque apposée sur un pilier de la chapelle Bellini
  2. Notice no IA06000314, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Gayraud, Belles demeures en Riviéra, 1835-1930, p. 67, Éditions Giletta, Nice, 2005 (ISBN 2-915606-20-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]