Villa Albani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Villa Albani
Informations générales
Surface
10 hectares
Collections
Collections
Antiquités, tableaux
Provenance
Cardinal Albani et famille Torlonia
Bâtiment
Architecte
Localisation
Pays
Commune
Rome
Adresse
Via Salaria
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Latium

(Voir situation sur carte : Latium)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Point carte.svg

La villa Albani (plus tard villa Albani-Torlonia) de Rome a été construite sur la Via Salaria pour le cardinal Alessandro Albani, neveu du pape Clément XI, entre 1747 et 1767 par l'architecte Carlo Marchionni.

Histoire[modifier | modifier le code]

Projetée en 1745, la construction de la villa a commencé en 1751, et s'est achevée en 1763. La demeure était destinée à abriter les collections d'antiquités et de sculptures antiques du cardinal Albani. Dès le début des travaux, des parterres à la française ont été créés dans les jardins, ainsi que les deux temples du parc, un temple Ionique de Diana et un simulacre de ruine. Les antiquités d'Albani ont été cataloguées par le secrétaire du Cardinal, le premier historien de l'art, Johann Joachim Winckelmann, qui avait été pris en charge par Albani.

Après les bouleversements de la période napoléonienne, les héritiers Albani vendirent la villa aux Chigi (en), qui l'ont finalement revendu aux Torlonia, les banquiers romains, à qui la villa appartient toujours depuis 1867. La collection de pièces de monnaie et de médailles du Cardinal Albani a été transférée à la Bibliothèque du Vatican, qu'il avait présidé à partir de 1761. Les sarcophages, des colonnes et des sculptures ont été dispersées, mais le célèbre bas-relief de Antinoüs, provenant de la villa d'Hadrien à Tivoli, est resté dans la villa.

Description[modifier | modifier le code]

L'édifice est un exemple de transition entre le Baroque et le Néoclassicisme. Le complexe comprend la villa, des escaliers et des terrasses, le jardin à l'italienne, comprenant les petits temples, des fontaines, et à l'autre extrémité, un bâtiment en forme d'hémicycle abritant le Caffeehaus. L'ensemble couvre une surface de 10 hectares.

En 1761 dans le salon du Casino, le peintre néoclassique Anton Raphaël Mengs a réalisé la fresque du Parnasse, l'une des premières manifestations picturales du style néoclassique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les collections archéologiques exceptionnelles d'Albani furent encore enrichies par les Torlonia, qui ont acquis la Villa en 1867. Encore aujourd'hui, la Villa a conservé une grande partie de la collection, qui avait été définie comme " la plus importante collection privée d'art antique du monde". Des centaines de statues, marbres et bustes antiques peuplent toujours les lieux. La galerie d'art abrite également des œuvres de Niccolo da Foligno, Perugino, Van Dyck, Tintoret, Guercino, Ribera, Giulio Romano, Luca Giordano, David ou encore Vanvitelli. Aujourd'hui, la ville de Rome chercherait à racheter la Villa afin de l'ouvrir au public, avec ses collections et son jardin. Reste que cet endroit fabuleux, toujours propriété des Torlonia, est presque toujours fermé et inaccessible aux visiteurs.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le cardinal Alessandro Albani avait une autre villa avec parc à Porto d'Anzio, achevée en février 1732, mais qui était habitable quelques semaines seulement au printemps, à cause de la malaria.