Vilayet du Hedjaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Empire ottoman image illustrant l’Arabie saoudite
Cet article est une ébauche concernant l’Empire ottoman et l’Arabie saoudite.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le vilayet du Hedjaz — en turc osmanli : ولاية الحجاز (vilâyet-i Hicaz) ; en turc moderne : Hicaz vilayeti — était un vilayet de l'Empire ottoman. Sa capitale était La Mecque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le chérif de La Mecque, Hussein ben Ali, se proclame roi du Hedjaz avec l'assentiment de haut-commissaire britannique en Égypte, le lieutenant-colonel Henry McMahon. Le Royaume du Hedjaz et son indépendance sont reconnus par le traité de Sèvres du [1]. Le , le sultan du Nedj, Abdelaziz ben Saoud, conquiert le Hedjaz. Le , il en est couronné roi. Le , il substitue le titre de roi du Nedj à celui de sultan. Le royaume du Nejd et du Hejadz (en) est reconnu par le traité de Djedda du . Le , le royaume d'Arabie saoudite est établi.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le vilayet était divisé en trois sandjaks et sept kazas, à savoir :

  • Le sandjak de La Mecque (Mekke-i Mükerreme Sancağı), composé du kaza éponyme ;
  • Le sandjak de Médine (Medine-i Münevvere Sancağı), composé du kaza éponyme et de ceux de Yenbe'u 'l-Bahr, El Vech et Sevârikih ;
  • Le sandjak de Djedda (Cidde Sancağı), composé du kaza éponyme et de celui de Ma'muretulhamid.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traité de Sèvres du 10 août 1920, articles 98 à 100.