Vilém Kurz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vilém Kurz
Vilem Kurz1.jpg

Vilém Kurz.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Activités
Père
Vilém Kurz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Instrument

Vilém Kurz (né le , à Německý Brod en Bohême – mort le (à 72 ans) à Prague) est un pianiste et professeur tchèque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vilém Kurz est le fils de l'écrivain, homme politique et scientifique Vilém Kurz (1847–1902). Il a quatre frères cadets et une sœur. À treize ans il décide de sa carrière musicale.

Il reçoit des leçons de piano de Julius Höger en 1884–1886 puis, en leçons privées, entre 1886 et 1898 avec Jakub Virgil Holfeld. En outre, il a étudié de 1887 à 1888, la théorie et l'orgue à l'École d'orgue de Prague. En 1892, il passe son examen au Conservatoire de Prague. Il se produit en public pour la première fois en 1891 et ensuite en tournées notamment à Vienne et Berlin en tant que soliste et musicien de chambre, avec le Trio tchèque qu'il fonde avec Bohuslav Lhotský et Bedřich Váška (1897–1901)[1]. En 1895 il décroche le prix Rubinstein.

Il a exercé au Conservatoire de Lwów (1898–1919), transféré en 1915 à Vienne pendant la Première Guerre mondiale. À Lwów il est responsable des classes de piano. À Brno (1919–1920) et au Conservatoire de Prague dès 1920 détaché à Brno, puis à Prague en 1940. Entre 1936 et 1939, il est recteur du Conservatoire de Prague.

Ses méthodes d'enseignement étaient largement fondées sur celles de Teodor Leszetycki et ses élèves, qu'il a rencontré pendant le temps qu'il enseignait à Lwów, bien que n'ayant pas été son disciple direct. Plus tard, ses méthodes ont été développées par sa fille, elle aussi virtuose, Ilona Štěpánová-Kurzová.

Son épouse, Růžena Kurzová (1880–1938), était pianiste et professeur, élève d'Holfeld comme Kurz. Elle a contribué à la formation artistique de Rudolf Firkušný et Gideon Klein et aux ouvrages de son mari.

Il est enterré au Cimetière de Vyšehrad à Prague.

Élèves[modifier | modifier le code]

photo : Jilek, Kurz et Maxian
Zdeněk Jílek avec son professeur Vilém Kurz, au centre et František Maxián à gauche.

Il a durablement marqué l'école de piano tchèque par ses étudiants. Parmi ce ceux-ci :

Citons aussi E. Horodyský, Hel. Lisicka, V. Barvińśkyj, A. Tadlewski, Rud. Macudzinski, ital. Gennariová M. et B. Ducatiová, M. Lipovsek.

Concerto pour piano de Dvořák[modifier | modifier le code]

Programme de la création du Concerto de Dvořák retravaillé par Vilém Kurz, le 9 décembre 1919 par Ilona Kurzová, l'Orchestre philharmonique tchèque dirigé par Václav Talich.

Kurz est bien connu pour son travail sur la partie de piano du concerto pour piano en sol mineur, op. 33 d'Antonín Dvořák composé en 1876. Près d'une décennie après la création du concerto, l'œuvre a souffert de mépris de la critique et a été négligé. Une remarque commune depuis de longtemps a été que la partie de piano a été « écrit pour deux mains droites ».

Dans les années 1890, Kurz a entrepris une révision de la partie solo et c'est cette version qu'il fréquemment interprétée. Depuis, l'original et la versions Kurz ont été imprimées ensemble dans l'édition critique d'Otakar Šourek de la partition, l'une sous l'autre, de sorte que le soliste peut choisir la version. La version Kurz est devenu une partie du répertoire standard de piano. Le matériel d'orchestre d'origine écrit par Dvořák est pas affecté par le choix du soliste[2]. En 1919, Ilona Kurzová a créé cette version de la version de son père du concerto de Dvořák sous la direction de Václav Talich.

Supraphon, le label tchèque a édité la version d'Ivan Moravec jouant la version Kurz avec l'Orchestre philharmonique tchèque dirigée par Jiří Bělohlávek, mais aussi celle de Radoslav Kvapil avec l'Orchestre philharmonique de Brno conduit par František Jílek.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Études élémentaires, Bärenreiter Prague 2000
  • Sonatina et ronda, Bärenreiter Prague 2000
  • Technické základy klavirni hry [Techniques fondamentales du piano], Prague 1924, Prague 1966 IX. libération
  • Les méthodes de piano, anciens et nouveaux, Brno 1922
  • Procédure pour l'enseignement du piano, Brno, 1921. II. Ruzena, révision 1930

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Tarantová, Kurz Vilém. dans : Österreichisches Biographisches Lexikon 1815–1950 (ÖBL). Vol. 4, Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, Wien 1969, p. 367 lire en ligne [PDF] – page 367 et page 368

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Fiche du Trio sur www.ceskyhudebnislovnik.cz.
  2. (en) « Le Concerto pour piano en sol mineur de Dvořák et sa révision par Vilém Kurz », The John F. Kennedy Center for the Performing Arts

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]