Viktor Soukhoroukov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Viktor Soukhoroukov
Description de l'image Viktor Sukhorukov.jpg.
Nom de naissance Виктор Иванович Сухоруков
Naissance (69 ans)
Orekhovo-Zouïevo, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau de l'URSS Soviétique puis
Drapeau de la Russie Russe
Profession Acteur

Viktor Ivanovitch Soukhoroukov (en russe : Виктор Иванович Сухоруков), né le à Orekhovo-Zouïevo (oblast de Moscou), est un acteur russe de théâtre et de cinéma. Artiste du peuple de la Fédération de Russie (2008).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1970, Viktor Soukhoroukov sort diplômé du 14e gymnase d'Orekhovo-Zouïevo. Après son service militaire dans la région d'Astrakhan il travaille à l'usine de tissage dans sa ville natale.

En 1974-1978, il étudie à l'Académie russe des arts du théâtre dans la classe de Vsevolod Ostalski (ru). Il part ensuite pour Leningrad sur l'invitation de Piotr Fomenko et intègre la troupe du Théâtre de la Comédie de Leningrad, où il est aussitôt approuvé pour le rôle principal dans la pièce Dobro, ladno, khorocho adaptée des œuvres de Vassili Belov.

En 1982, en raison de sa dépendance à l'alcool, Soukhoroukov se voit licencié avec interdiction de remonter sur scène pendant six mois. Il ne retourne plus au théâtre pendant plusieurs années, se clochardise et vit en marge de la société acceptant toute sorte de travail occasionnel : débardeur, plongeur, coupeur de pain. Finalement, il trouve la force de revenir dans la profession et, après un court passage dans plusieurs théâtres de Leningrad, rejoint de nouveau la troupe du Théâtre de la Comédie.

En 1986, Soukhoroukov est admis dans la troupe du Théâtre du Komsomol de Leningrad. Il y joue dans les productions comme Le Stoïque Soldat de plomb (1986), Le mariage de Belouguine (1987), Dragon (1988), Vive la bêtise ! (1991), Les Enfants du paradis (1991).

Au cinéma, son activité commence véritablement en 1989, lorsque le directeur Youri Mamine (en) l'invite pour le rôle principal dans sa comédie-farce Rouflaquettes. Le succès du film attire l'attention du jeune réalisateur Alekseï Balabanov qui propose à Soukhoroukov le rôle dans son premier film Les Jours heureux, basé sur les œuvres de Samuel Beckett. Leur collaboration se poursuite dans Le Frère (1997) et Le Frère 2 (2000) devenus cultes en Russie.

À la fin des années 1990, Soukhoroukov apparaît régulièrement dans l'émission humoristique Gorodok présentée par Iouri Stoïanov et Ilia Oleinikov (en) diffusée sur la cinquième chaîne de Saint-Pétersbourg.

Jusqu'en 2003, Soukhoroukov interprète au cinéma principalement des rôles des méchants. L'opportunité de casser ce stéréotype s'ouvre à lui lorsqu'il commence à tourner dans les films historiques. Il interprète alors le comte von der Pahlen dans L'Âge d'or d'Ilia Khotinenko (ru) et Paul Ier de Russie dans Pauvre, pauvre Paul de Vitali Melnikov. Pour le rôle de l'empereur Paul Ier, il reçoit en 2004 le prix Nika du meilleur acteur.

En , Viktor Soukhoroukov reçoit le titre honorifique d'artiste du peuple de la Fédération de Russie.

Il est nommé le citoyen d'honneur d'Orekhovo-Zouïevo, sa ville natale où le , on lui érige un monument en bronze.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Nika du meilleur acteur pour le rôle de Paul Ier dans Pauvre, pauvre Paul : 2004
  • Aigle d'or du meilleur acteur dans un second rôle pour Le Dernier Voyage de Tanya : 2011

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

1979-198[modifier | modifier le code]

Théâtre de la Comédie de Leningrad

1987-1993[modifier | modifier le code]

Baltiïski Dom (ru)

1994-1995[modifier | modifier le code]

Théâtre Liteiny (en)

1995-2000[modifier | modifier le code]

Théâtre de la Comédie de Saint-Pétersbourg

2000[modifier | modifier le code]

Théâtre BOGIS

2002[modifier | modifier le code]

Union théâtrale 814

2003[modifier | modifier le code]

Théâtre Vakhtangov

2010[modifier | modifier le code]

Théâtre Mossovet

2011[modifier | modifier le code]

Théâtre sur Malaïa Bronnaïa

2012[modifier | modifier le code]

Théâtre Scène libre

Liens externes[modifier | modifier le code]