Viktor Goncharenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Viktor Goncharenko
Image illustrative de l’article Viktor Goncharenko
Goncharenko en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Russie CSKA Moscou (entraîneur)
Biographie
Nom Viktor Mikhaïlovitch Goncharenko
Nationalité Drapeau : URSS Soviétique (1977-1991)
Drapeau : Biélorussie Biélorusse (depuis 1991)
Naissance (42 ans)
Lieu Khoïniki (URSS)
Taille 1,67 m (5 6)
Période pro. 1983-1994
Poste Défenseur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1994-1995 Drapeau : Biélorussie Strelitchevo Khoïniki 005 0(1)
1995-1997 Drapeau : Biélorussie RUOR Minsk 049 0(3)
1998-2002 Drapeau : Biélorussie BATE Borisov 096 0(2)
2000 Drapeau : Biélorussie RChVSM Olimpia 002 0(0)
1994-2002 Total 152 0(6)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of Belarus.svg Biélorussie espoirs 9 (1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008-2013 Drapeau : Biélorussie BATE Borisov 161v 65n 50d
2013-2014 Drapeau : Russie Kouban Krasnodar 017v 12n 10d
2015 Drapeau : Russie Oural Iekaterinbourg 001v 03n 03d
2016 Drapeau : Russie FK Oufa 007v 06n 06d
2016- Drapeau : Russie CSKA Moscou 053v 22n 24d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 26 mai 2019

Viktor Mikhaïlovitch Goncharenko (en russe : Виктор Михайлович Гончаренко) ou Viktar Mikhaïlavitch Hancharenka (en biélorusse : Віктар Міхайлавіч Ганчарэнка), né le 10 juin 1977 à Khoïniki (URSS) est un footballeur biélorusse ayant évolué au poste de défenseur entre 1994 et 2002 avant de se reconvertir comme entraîneur.

Il entraîne notamment le BATE Borisov de 2007 à 2013, avec qui il remporte le championnat biélorusse à cinq reprises ainsi qu'une coupe de Biélorussie en 2010. Il est l'actuel entraîneur du CSKA Moscou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Natif de Khoïniki dans la RSS de Biélorussie, c'est dans cette ville que Goncharenko effectue sa formation avant d'intégrer l'équipe première du club local Strelitchevo en troisième division lors de la saison 1994-1995, à l'âge de 17 ans, jouant alors cinq matchs pour un but marqué. Il intègre ensuite en 1995 l'école république de la réserve olympique de Minsk (en russe : Республиканское училище олимпийского резерва, abrégé RUOR), qui constitue alors l'équipe réserve du MPKC Mazyr, qui fait partie des principales équipes de la première division biélorusse à cette époque. Il passe ainsi trois nouvelles saisons en troisième division, jouant 49 matchs et marquant 3 buts.

Il rejoint en 1998 l'équipe du BATE Borisov, récemment promue en première division, et y devient rapidement un titulaire régulier au sein de la défense du club, contribuant ainsi à la deuxième place du BATE en 1998 puis à sa victoire en championnat l'année suivante. Après ces deux premières saisons il devient cependant moins utilisé, étant même brièvement prêté en troisième division au RChVSM-Olimpia Minsk en 2000. Il subit en octobre 2002 une grave rupture du ligament croisé du genou gauche qui le force à mettre un terme à sa carrière à l'âge de 25 ans[1], tandis que le club parvient à remporter son deuxième titre de champion à l'issue de la saison.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

BATE Borisov (2004-2013)[modifier | modifier le code]

Se mettant très vite à des études d'entraîneur, Goncharenko est nommé en 2004 à la tête de l'équipe réserve du BATE Borisov, occupant ce poste pendant deux ans avant d'être promu comme entraîneur adjoint d'Igor Kriushenko en 2007[1]. Après le départ de ce dernier au Dinamo Minsk en novembre 2007, Goncharenko prend dans finalement sa place en tant qu'entraîneur principal à partir de la saison 2008.

Quelques mois après sa nomination, l'équipe parvient à atteindre la phase de groupes de la Ligue des champions, le BATE devenant la première équipe biélorusse à atteindre ce stade de la compétition tandis que Goncharenko devient l'entraîneur le plus jeune à atteindre cette phase, à l'âge de 31 ans et 99 jours[1], avant Julian Nagelsmann du TSG Hoffenheim en septembre 2018[2]. Démarrant au premier tour de qualification, l'équipe a ainsi due passer trois tours, éliminant notamment le club belge du RSC Anderlecht puis l'équipe bulgare du Levski Sofia. Le BATE est par la suite tiré au sein d'un groupe relevé composé du Real Madrid, de la Juventus et du Zénith Saint-Pétersbourg, finissant finalement dernier avec trois matchs nuls et trois défaites. Dans le même temps, sur le plan domestique, le club parvient à remporter le championnat biélorusse pour la troisième fois d'affilée, ne concédant qu'une seule défaite cette saison-là sur la pelouse du Dinamo Minsk. Ces performances permettent à Goncharenko d'être classé dix-septième au classement du meilleur entraîneur mondial de club de l'IFFHS pour l'année 2008[3].

Il échoue à rééditer cet exploit la saison suivante, étant éliminé au troisième tour par l'équipe lettone du FK Ventspils avant d'être repêché en Ligue Europa où il parvient à vaincre les Bulgares du Litex Lovetch pour atteindre cette fois la phase de groupes de cette dernière compétition, devenant une nouvelle fois le premier club biélorusse à réaliser cette performance. Placé dans le groupe I avec l'AEK Athènes, le Benfica Lisbonne et Everton, le BATE atteint cette fois la troisième place, à la faveur notamment de deux victoires face à l'AEK et Everton, mais est éliminé de la compétition. La saison suivante est relativement similaire, le club sortant une nouvelle fois de la Ligue des champions au troisième tour face au FC Copenhague avant d'atteindre la phase de groupes de la Ligue Europa. Il parvient cette fois à atteindre la deuxième place d'une poule contenant notamment le Dynamo Kiev et l'AZ Alkmaar pour accéder aux seizièmes de finale, où il est cependant éliminé par le Paris Saint-Germain. Dans le même temps, le BATE effectue un doublé Coupe-Championnat en fin d'année 2010[1].

Les deux saisons qui suivent voient le club retrouver deux fois de suite la phase de groupe de la Ligue des champions, terminant une nouvelle fois quatrième en 2011 avant d'atteindre la troisième place en 2012, le BATE enregistrant à cette occasion deux victoires face au Bayern Munich et au Lille OSC pour retrouver la phase finale de la Ligue Europa, où il est cependant éliminé d'entrée par le Fenerbahçe au stade des seizièmes de finale. Il s'agît finalement de la dernière épopée européenne de Goncharenko, celui-ci quittant finalement le BATE en octobre 2013, à l'aube d'une sixième victoire de suite en championnat et après six années à la tête du club[3].

Passage en Russie (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Le même jour que son départ du BATE Borisov, Goncharenko s'engage avec l'équipe russe du Kouban Krasnodar dans le cadre d'un contrat de quatre ans et demi le 12 octobre 2013[4]. Il amène notamment le club à une huitième place en championnat lors de la saison 2013-2014. Le 13 novembre 2014, alors que le Kouban se classe cinquième du championnat après treize journées, à un point de la deuxième position, Goncharenko est renvoyé de son poste de manière inattendue par la direction du club, qui estime alors que celui-ci est trop « doux » et pas assez « strict » avec ses joueurs, craignant un impact négatif sur les résultats par la suite[3],[5]. Engageant ensuite son compatriote Leonid Kuchuk, l'équipe termine finalement dixième, bien qu'atteignant la finale de la Coupe de Russie.

Il est par la suite engagé par l'Oural Iekaterinbourg en juin 2015 pour un contrat de trois ans[6]. Il démissionne cependant de son poste après seulement six matchs dès le 25 août suivant[7], tandis que son contrat est formellement résilié le 1er septembre. Dans la foulée de ce départ, Goncharenko se voit dans un premier temps proposé le poste de vice-président du BATE Borisov[8], mais décide finalement de devenir adjoint de Leonid Sloutski au CSKA Moscou pour le reste de l'exercice 2015-2016, qui voit le remporter le championnat russe[3]. Il quitte le club en juin 2016 pour s'engager à la tête du FK Oufa dans le cadre de la saison 2016-2017. Sous ses ordres, le club habitué à se battre pour son maintien parvient à se classer à la cinquième place au moment de la trêve hivernale et à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de Russie.

Ces performances lui valent d'être appelé par le CSKA Moscou au mois de décembre 2016 pour remplacer le démissionnaire Leonid Sloutski. Il quitte ainsi Oufa le 12 décembre pour s'engager avec le CSKA dans le cadre d'un contrat de deux saisons[9]. Pour la fin de saison, il parvient à amener le club de la troisième à la deuxième place du classement, à sept points du Spartak Moscou qui termine champion. Ainsi qualifié pour la phase de groupes de la Ligue des champions, le CSKA termine troisième du groupe A et est repêché en Ligue Europa où il atteint le stade des quarts de finale, éliminant l'Étoile rouge de Belgrade et l'Olympique lyonnais avant d'être vaincu par Arsenal. En championnat le club termine une nouvelle fois deuxième, à deux points du Lokomotiv Moscou cette fois.

Confronté au départ à la retraite d'une partie des cadres historiques tels que Sergueï Ignachevitch et Alexeï et Vassili Bérézoutski à la fin de cette dernière saison, Goncharenko entame une reconstruction de l'effectif autour de jeunes joueurs tels qu'Ivan Obliakov, Ilzat Akhmetov, Fyodor Chalov ou encore Rodrigo Becão lors de l'exercice 2018-2019. Le club échoue cependant en Ligue des champions, terminant quatrième bien qu'ayant notamment vaincu le tenant du titre le Real Madrid à deux reprises[10]. En championnat, l'équipe parvient à lutter pendant une grande partie de la saison pour une place en Ligue des champions, mais une forme vacillante lors des dernières journées la pousse à se contenter d'une quatrième position en fin d'exercice.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Biélorussie BATE Borisov

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Biélorussie BATE Borisov
Drapeau : Russie CSKA Moscou

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Viktor Goncharenko
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1994-1995 Drapeau de la Biélorussie Strelitchevo Khoïniki D3 5 1 - - - - - 5 1
Sous-total 5 1 - - - - - 5 1
1995 Drapeau de la Biélorussie MPKC-2 Minsk D3 9 0 - - - - - 9 0
1996 Drapeau de la Biélorussie MPKC-96 Minsk D3 17 2 - - - - - 17 2
1997 Drapeau de la Biélorussie RUOR Minsk D3 23 1 - - - - - 23 1
Sous-total 49 3 - - - - - 49 3
1998 Drapeau de la Biélorussie BATE Borisov D1 24 0 2 0 - - - 26 0
1999 Drapeau de la Biélorussie BATE Borisov D1 24 0 4 0 C3 1 0 29 0
2000 Drapeau de la Biélorussie BATE Borisov D1 13 1 - - - - - 13 1
2001 Drapeau de la Biélorussie BATE Borisov D1 14 0 2 1 C3 2 0 18 1
2002 Drapeau de la Biélorussie BATE Borisov D1 7 0 3 0 - - - 10 0
Sous-total 82 1 11 1 - 3 0 96 2
2000 Drapeau de la Biélorussie RChVSM-Olimpia Minsk (prêt) D3 2 0 - - - - - 2 0
Total sur la carrière 138 5 11 1 - 3 0 152 6

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur de Viktor Goncharenko au 26 mai 2019
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
Drapeau : Biélorussie BATE Borisov 276 161 65 50 58,3
Drapeau : Russie Kouban Krasnodar 39 17 12 10 43,6
Drapeau : Russie Oural Iekaterinbourg 6 1 2 3 16,7
Drapeau : Russie FK Oufa 19 7 6 6 36,8
Drapeau : Russie CSKA Moscou en cours 99 53 22 24 53,5
Total 449 239 107 93 53,2

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Viktor Goncharenko », sur uefa.com, (consulté le 5 mai 2019)
  2. « Nagelsmann plus jeune entraîneur de l'histoire de la Ligue des champions », sur lefigaro.fr, (consulté le 5 mai 2019)
  3. a b c et d (ru) « Кто на новенького: сможет ли Гончаренко подчинить себе ЦСКА после Слуцкого », sur rt.ru,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  4. (ru) « Ткачёв: главный тренер "Кубани" — Гончаренко, подписан контракт на 4,5 года », sur championnat.com,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  5. (ru) « «Кубань» уволит Гончаренко из-за отсутствия жесткости в общении с игроками », sur sports.ru,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  6. (ru) « Гончаренко возглавил «Урал» », sur championat.ru,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  7. (ru) « Гончаренко уволился из "Урала"? », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  8. (ru) « Капский: предлагал Гончаренко пост вице-президента БАТЭ », sur championat.com,‎ (consulté le 5 mai 2019)
  9. « Viktor Goncharenko est le nouvel entraîneur du CSKA Moscou », sur lequipe.fr, (consulté le 5 mai 2019)
  10. « Le Real Madrid (sans conséquence) humilié sur sa pelouse par le CSKA Moscou (0-3) », sur eurosport.fr, (consulté le 5 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]