Vij (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Vij.
Vij
Titre original Вий
Réalisation Constantin Erchov
Gueorgui Kropatchev
Scénario Alexandre Ptouchko
Constantin Erchov
Gueorgui Kropatchev
Pays d’origine Drapeau de la Russie Russie
Genre comédie dramatique
Durée 78 minutes
Sortie 1967

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vij (Вий) est un film soviétique réalisé par Constantin Erchov et Gueorgui Kropatchev en 1967, produit par la société de production cinématographique nationale Mosfilm. Adapté d'un récit fantastique de Nicolas Gogol, il constitue un exemple pratiquement unique d'un film d'horreur soviétique.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir reçu la bénédiction du recteur, les joyeux et facétieux séminaristes du monastère partent en vacances. Khaliava, Khoma et Gorobets, en rentrant à pied chez eux, rencontrent une très vieille fermière qui accepte à contre-cœur de les héberger pour la nuit. C'est une sorcière qui ne va pas tarder à faire prendre le "baptême de l'air" à Khoma. Avec le secours de ses prières, il s'en sort et se venge en rouant de coups la sorcière qui se transforme en ravissante jeune fille mais inanimée. Épouvanté, Khoma retourne au monastère où on lui apprend qu'une fille a été retrouvée agonisante. Le recteur exige qu'il aille la veiller et dire les prières de circonstance. Arrivé au village où elle se trouve, il apprend qu'elle est morte. En la voyant, il reconnaît celle qu'il avait laissé inconsciente sur le chemin et malgré tous ses efforts on l'oblige à la veiller pendant trois nuits. Alors c'est le début d'une série d'événements ahurissants que la vodka et les prières sont impuissantes à conjurer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • De précédentes adaptations du classique de Gogol ont été tournées, en 1909 une version avait été tournée par Vassili Gontcharov au studio Pathé à Moscou, et une par Ladislas Starewitch en 1916.
  • Grand succès populaire pour ce film : 32,6 millions d'entrées l'année de sa sortie.
  • L'ordre émis par Vij : « Soulevez-moi les paupières ! » (sans quoi il ne voit rien) est devenu une expression proverbiale en russe pour signifier qu'on est dans un état de somnolence, d'ennui etc. Dans le film, Vij dit « Поднимите мне веки! », alors que dans le texte originel de Gogol la forme était légèrement différente : « Подымите мне веки! »
  • Une nouvelle version a été réalisée en 3D en 2014 sous le titre La Légende de Viy (Oleg Stepchenko).

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Vij sur l’Internet Movie Database