Vignoble de la vallée du Haut Douro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vignoble de la vallée du Haut Douro *
Vignoble de la vallée du Haut Douro
Vignoble de la vallée du Haut Douro
Coordonnées 41° 06′ 06″ nord, 7° 47′ 56″ ouest
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Subdivision Sous-régions de Baixo Corgo, Cima Corgo et Haut Douro
Type Culturel
Critères (iii) (iv) (v)
Numéro
d’identification
1046
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2001 (25e session)

Géolocalisation sur la carte : Portugal

(Voir situation sur carte : Portugal)
Vignoble de la vallée du Haut Douro
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le vignoble de la vallée du Haut Douro, au Portugal, produit deux appellations d'origine, le Porto et le Douro, dans les terroirs viticoles des sous-régions de Baixo Corgo, Cima Corgo et Haut Douro, au nord du pays, des deux côtés des berges du Douro. Ce vignoble est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO car il satisfait trois critères de l'organisation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le vin du Douro bénéficie de la plus ancienne appellation contrôlée au monde, attribuée en 1756[1].

Le vignoble de la vallée du Haut-Douro a été déclaré Patrimoine mondial le [2]. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco ), « Le Haut-Douro produit du vin depuis quelque deux mille ans et sa principale production, le vin de Porto, est célèbre dans le monde entier depuis le XVIIIe siècle. Cette longue tradition a façonné un paysage culturel d'une beauté exceptionnelle qui reflète en même temps son évolution technique, sociale et économique »[3].

Le classement au patrimoine mondial concerne une superficie de 24 600 ha, entourée d'une zone-tampon de 225 000 ha. Il repose, pour le vignoble du Haut-Douro, sur trois critères : il apporte un témoignage exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation, il offre un exemple éminent d'un paysage illustrant une période significative de l'histoire humaine ; enfin il est un exemple éminent d'établissement humain traditionnel représentatif d'une culture[3],[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

La zone classée recouvre les treize concelhos : Mesão Frio, Peso da Régua, Santa Marta de Penaguião, Vila Real, Alijó, Sabrosa, Carrazeda de Ansiães, Torre de Moncorvo, Lamego, Armamar, Tabuaço, São João da Pesqueira et Vila Nova de Foz Côa.

Les sols sont schisteux, et dans une moindre mesure granitiques. Le climat méditerranéen est caractérisé par un été chaud et sec, et des précipitations d'automne et d'hiver souvent violentes[5].

Viticulture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Porto (DOC).
Viticulture en terrasses, vallée du Douro, 2014

La vallée du Douro est depuis longtemps anthropisée. La culture se fait sur des vignobles escarpés, aménagés en terrasses[6]. Le défoncement de la roche schisteuse se fait jusqu'à 1,30 mètre de profondeur pour permettre l'infiltration de l'eau et le développement du système racinaire[7]. La culture de la vigne est presque exclusive dans la région : la superficie du concelho de Peso da Régua cultivée en vigne atteint 63 % de la surface totale[7].

La culture de la vigne occupe 16 % des 250 000 ha de la région du Haut Douro. En 2001, 33 000 viticulteurs exploitent des parcelles d'une superficie moyenne de 1 ha[8].

Sur 38 000 ha de vignes, seuls 26 000 ha sont autorisés à produire du vin de Porto.

Cépages[modifier | modifier le code]

Les 5 cépages les plus fréquents sont le Tinta Roriz, le Touriga Franca, le Touriga Nacional, le Tinta Barroca et le Tinto Cão[9]. On trouve aussi le Bastardo, qui fut beaucoup planté mais qui est fréquemment délaissé en raison de sa précocité[10].

Communication et oenotourisme[modifier | modifier le code]

La route du vin de Porto est inaugurée en 1996[8].

Le vignoble du Douro est l'invité, en 2018, d'une exposition qui lui est consacrée à la cité du vin de Bordeaux[11]. La ville de Porto a fait le choix de ne proposer que peu d'explications, mais des objets qui participent d'un « cabinet d'émerveillement », en accord avec la pratique habituelle du musée[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « VIDEO. Portugal : le vignoble de la vallée du Douro, classé au patrimoine de l'Unesco », Franceinfo,‎ (lire en ligne)
  2. UNESCO World Heritage List: Alto Douro Wine Region
  3. a et b UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Région viticole du Haut-Douro », sur whc.unesco.org (consulté le 21 octobre 2018)
  4. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Les critères de sélection », sur whc.unesco.org (consulté le 21 octobre 2018)
  5. Philippe Roudié, Des vignobles et des vins à travers le monde : Hommage à Alain Huetz de Lemps, colloque tenu à Bordeaux les 1, 2 et 3 octobre 1992, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, (ISBN 978-2867811531, lire en ligne), p. 418
  6. Jean-Baptiste Ancelot, « Le Portugal, dans toute sa splendeur », Le Figaro - Le Figaro Vin,‎ (lire en ligne)
  7. a et b Roudié 1997, p. 421
  8. a et b François Parvex, Sauvegarde des murs en pierres sèches et du vignolbe en terrasses valaisan, Serec, (lire en ligne), p. 32-33
  9. Catawiki, « Ces régions viticoles encore inconnues... mais plus pour longtemps », Le Figaro - Le Figaro Vin,‎ (lire en ligne)
  10. Geoffrey Avé et Robin Lenfant, « Portugal : Coup de cœur pour un vin nature à la fraîcheur épicée », La Revue du vin de France,‎ (lire en ligne)
  11. « Deux grandes expos ouvrent ce vendredi à Bordeaux et Mérignac - Bordeaux7 », Bordeaux7,‎ (lire en ligne)
  12. Avec AFP, « A Bordeaux, le vignoble portugais du Douro s'expose de manière inattendue », Le Figaro - Le Figaro Vin,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didi Russo, Manual básico do mundo do vinho, Éd. Ativa/M Editorial Gráfica, São Paulo, 2005.
  • Philippe Roudié, Des vignobles et des vins à travers le monde : Hommage à Alain Huetz de Lemps, colloque tenu à Bordeaux les 1, 2 et 3 octobre 1992, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, (ISBN 978-2867811531, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]