Haute-Vienne (IGP)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haute-Vienne.
image illustrant la vigne et le vin
Cet article est une ébauche concernant la vigne et le vin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

IGP Haute-vienne
Image illustrative de l'article Haute-Vienne (IGP)
Vue du vignoble de Verneuil

Désignation(s) IGP Haute-vienne
Type d'appellation(s) IGP de zone (vin de pays)
Reconnue depuis 2011[1]
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de la vallée de la Loire
Sous-région(s) Limousin
Localisation Haute-Vienne.
Climat tempéré, océanique dégradé
Sol granitique
gneiss
schistes
Superficie plantée 5,5 ha
Vins produits rouges, rosés
Production hl ()

Le haute-vienne, anciennement vin de pays de la Haute-Vienne, est un vin français d'indication géographique protégée (le nouveau label des vins de pays) départemental produit sur le territoire de la Haute-Vienne.

Dans les faits, l'indication géographique protégée Haute-Vienne est attribuée à une production viticole qui se concentre sur seulement 5,5 hectares exclusivement situés sur la commune de Verneuil-sur-Vienne, connue depuis plusieurs siècles pour son vignoble, florissant au XVIIIe siècle, éradiqué par le phylloxera et replanté à partir de 1995.

Créée pour la première fois en 1968[2], l'appellation « Vin de pays de la Haute-Vienne » disparaît en 2003 avant de renaître en 2011 sous la forme d'une IGP[3], qui avec l'IGP Corrèze est l'une des deux seules appellations géographiques viticoles du Limousin, région où la vigne est pourtant historiquement présente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le blason de Verneuil rappelle la tradition viticole du bourg.

Prestigieux vers 1780 (270 ha, soit 20 % des terres cultivées de la commune), le vignoble de Verneuil a été un des rares à traverser les épidémies de phylloxera des années 1870 à 1890, quand le vignoble haut-viennois est réduit à seulement 170 hectares[3].

Produit jusqu'en 1980, le vin rosé de Verneuil est réapparu au début des années 1990, sur 3,5 hectares plantés en gamay et pinot noir en 1995[4] et vendangés dès 1997[5], après une décennie de disparition, soutenu depuis par une société civile d'exploitation agricole, « Les Vignerons de Verneuil[6] ». Détenteur de l'appellation vin de pays de la Haute-Vienne entre 1998 et 2003, par dérogation puisqu'il est vinifié à Saint-Sornin, en Charente, hors du département de production[5], le vin de Verneuil retrouve cette indication sous forme d'IGP Haute-Vienne en 2011[7].

La parcelle a été agrandie d'un hectare en 2010, puis d'un autre hectare en 2011, portant à 5,5 hectares la surface productive[4]. En 2014, un demi-hectare de chardonnay a été planté ; il est prévu qu'il produise un vin blanc à court terme[4].

Vignoble[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

L'IGP concerne le département entier, mais le vignoble de Verneuil-sur-Vienne, situé à 9 kilomètres à l'ouest du centre-ville de Limoges à vol d'oiseau, concentre à lui seul l'ensemble de la production de l'IGP. Il est le seul vignoble persistant en Haute-Vienne à être commercialisé (néanmoins à très petite échelle compte-tenu de sa petite taille) et l'un des rares en Limousin, avec les vins de l'IGP vins de la Corrèze (vin paillé de Queyssac-les-Vignes, coteaux de la Vézère et vin de Branceilles), le vignoble limousin ayant été très gravement touché par les épidémies de phylloxera. Il s'étage sur seulement deux parcelles comprises entre 260 et 300 mètres d'altitude, au bord de la route départementale 47 qui relie Verneuil à la rive gauche de la Vienne via le pont de la Gabie.

Appellations[modifier | modifier le code]

Il existe six appellations différentes :

  • Haute-vienne blanc[8],
  • Haute-vienne rosé[9],
  • Haute-vienne rouge[10],
  • Haute-vienne primeur ou nouveau blanc[11],
  • Haute-vienne primeur ou nouveau rosé[12],
  • Haute-vienne primeur ou nouveau rouge[13].

Les appellations de blanc existent virtuellement en 2015, la parcelle de chardonnay n'étant pas encore productive[4].

Encépagement[modifier | modifier le code]

Les cépages utilisés sont les mêmes que ceux de la vallée de la Loire, auquel l'IGP est rattachée. Il s'agit principalement du pinot noir N (rosé) et du gamay N (rosé et rouge)[2], mais aussi de merlot N, de côt N, de cabernet sauvignon N, de cabernet franc N pour les rouges et rosés, et pour les blancs de chardonnay B, de chenin B, de sauvignon B et de sémillon B[2].

Production[modifier | modifier le code]

L'IGP produit à ce jour des rouges et des rosés[2]. La production de Verneuil, qui varie de 10 000 à 18 000 bouteilles, est principalement écoulée localement, notamment à l'occasion d'événements festifs comme la frairie des petits ventres à Limoges[6]. La vendange de 2014 a produit 13 000 bouteilles de rosé IGP, 5 500 bouteilles de rouge IGP et 4 000 bouteilles de rosé pamplemousse[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]