Vigne vierge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Vigne vierge
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Vigne vierge » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de l'image Grünes Haus Gießen.jpg.

Taxons concernés

Famille des Vitaceae :

Vigne-vierge est le nom vernaculaire de plantes grimpantes ligneuses à feuillage caduc relevant de la famille des Vitaceae : « vignes » du genre Parthenocissus et celles de l'espèce Ampelopsis brevipedunculata.

Le nom de « vigne vierge » ne signifie pas que ces plantes sont stériles. Ce surnom est lié au fait que les fleurs sont petites, verdâtres et donc peu voyantes, et qu’elles apparaissent en plein été sous le feuillage qui les dissimule, on peut ainsi avoir l’impression que la plante ne donne pas de fleurs et donc ne se reproduit pas mais les fruits qu'on voit en revanche très bien en automne attestent du contraire.[réf. souhaitée] Il faut noter que ces fleurs discrètes attirent très fortement les abeilles au moment de leur floraison en juillet-août. Elles répandent un léger parfum et donnent un abondant nectar.

En automne, la chute des feuilles est brutale et s’effectue assez tôt, dès les premières gelées même faibles.

Les vignes vierges comme toutes les autres vignes se bouturent assez facilement.[réf. nécessaire]

Espèces concernées[modifier | modifier le code]

Parthenocissus[modifier | modifier le code]

Ampelopsis[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Rock Giguère, Botanique et Horticulture Dans les Jardins du Québec : Guide 2002, Éditions MultiMondes, , 214 p. (ISBN 2-89544-026-3, lire en ligne), p. 42

Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Boullard » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « CNRTL » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.