Vigile pascale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moines bénédictins s'apprêtant à allumer le cierge pascal au début de la messe de vigile pascale à Morristown, aux États-Unis

La vigile pascale (ou « veillée pascale »), est la cérémonie liturgique qui prélude à la fête de Pâques. Restauré par Pie XII en 1951, cet office se déroulait à l'origine dans la nuit du samedi au dimanche. C'était la « grand veillée ». Au VIIIe siècle, elle fut avancée au samedi soir. Vers le XIIe siècle, au samedi matin. Actuellement, elle doit être fixée à une heure convenable de telle façon que la messe commence vers minuit. Cette messe est considérée comme messe de Pâques.

Elle clôt le Triduum pascal. Après commence le temps pascal où le jeûne du carême et de la Semaine sainte est rompu.

Selon la forme ordinaire du rite latin[modifier | modifier le code]

Elle est composée[1] de :

  1. L'entrée solennelle ou lucernaire qui comprend :
    1. La bénédiction du feu et la préparation du cierge pascal
    2. La procession du cierge pascal auquel les fidèles allument leur petits cierges
    3. l'annonce solennelle de la Pâques par un diacre à défaut le célébrant. C'est le chant de l'Exultet
  2. La liturgie de la parole composée de
    1. 7 lectures de l'Ancien Testament. Chaque séquence est composé d'une lecture, d'un psaume, d'une hymne ou d'un cantique ainsi que d'une oraison. Il faut en prendre au moins trois.
      1. La Création (Gn 1,1 - 2, 2, Ps 103 ou Ps 32)
      2. Le sacrifice de notre Patriarche Abraham (Gn 22, 1-18, Ps 15)
      3. Le passage de la mer Rouge (Ex 14, 15 - 15, 19, cantique de Moïse inclus). Cette lecture est obligatoire.
      4. La Jérusalem nouvelle (Is 54, 5-14, Ps 29)
      5. Le Salut offert gratuitement à tous (Is 55, 1-11, Is 12, 2-6 pour l'hymne)
      6. La source de la Sagesse (Ba 3, 9-15,32 - 4,1, Ps 18)
      7. Le cœur nouveau et l'esprit nouveau (Ez 36, 16-17a, 18-28, Ps 41)
    2. Le chant du Gloire à Dieu. À ce moment les cloches sonnent. La légende dit qu'elles sont censées rentrer de Rome.
    3. La prière d'ouverture (ou collecte).
    4. L'Épître de saint Paul (Rm 6, 3-11)
    5. l'Évangile : année A saint Matthieu (28, 1-7), année B saint Marc (16, 1-8), année C saint Luc (24, 1-12)
    6. L'homélie
  3. La liturgie baptismale composée de :
    1. La litanie des saints
    2. La bénédiction de l'eau. Si c'est l'eau baptismale et non pas seulement celle pour l'aspersion, le célébrant peut y tremper le cierge pascal.
    3. Les éventuels baptêmes, suivi le plus souvent de la confirmation des néophytes adultes ou adolescents.
    4. La rénovation des promesses baptismales qui est un dialogue entre le célébrant et le peuple composée de :
      1. La renonciation à Satan
      2. La profession de Foi d'après le symbole des Apôtres
      3. L'aspersion d'eau bénite sur le peuple.
    5. L'intégration des néophytes parmi les fidèles
    6. La prière universelle
  4. La liturgie eucharistique qui est la messe de la nuit de Pâques proprement dite. Elle se termine par une bénédiction et un envoi solennel.

Selon la forme extraordinaire du rite latin[modifier | modifier le code]

  • Bénédiction du feu nouveau
  • Bénédiction du cierge pascal
  • Procession solennelle
  • 1re lecture : (Genèse, 1 1-31 et 2, 1-2)
  • 2e lecture : (Exode, 14 24-31 et 12, 1)
  • Cantique : (Exode, 15 1-2)
  • 3e lecture : (IsaIe, 4, 1-16)
  • Cantique : (Isaïe, 5, 1-2)
  • 4e lecture : (Deut. 31, 22-30)
  • Cantique : (Deut., 32, 1-4)
  • Litanies des saints (1re partie)
  • Bénédiction de l'eau baptismale
  • Cantique : (Ps. 41, 2-4)
  • Renouvellement des promesses du baptême
  • suite des litanies

Messe solennelle de la vigile

Références[modifier | modifier le code]

  1. Missel Romain (Édition typique de 1977)