Vigevano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vigevano
Blason de Vigevano
Héraldique
Vigevano
La Piazza Ducale à Vigevano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Lombardie Lombardie 
Province Pavie 
Code postal 27029
Code ISTAT 018177
Code cadastral L872
Préfixe tel. 0381
Démographie
Gentilé vigevanesi (fr) vigévanois/e ou vigévanasque
Population 63 700 hab. (31-12-2010[1])
Densité 777 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 19′ 00″ nord, 8° 52′ 00″ est
Altitude Min. 116 m
Max. 116 m
Superficie 8 200 ha = 82 km2
Divers
Saint patron Beato Matteo Carreri
Localisation
Localisation de Vigevano
Géolocalisation sur la carte : Lombardie
Voir sur la carte administrative de Lombardie
City locator 14.svg
Vigevano
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Vigevano
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Vigevano
Liens
Site web http://www.comune.vigevano.pv.it/

Vigevano est une ville italienne de la province de Pavie dans la région de Lombardie en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vigevano se situe dans la Lomellina, petite partie de la province de Pavie entourée des fleuves Sesia, Ticino et Po, à 35 km au sud-ouest de Milan, sur la rive occidentale du Tessin[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1293, la commune confie la charge de capitaine du peuple et la seigneurie à Matteo Visconti. En 1341, Luchino Visconti y entreprend d'importantes transformations. L'enceinte est reconstruite et la vieille citadelle est transformée en château pour recevoir les seigneurs de Milan qui viennent y séjourner régulièrement. L'ancien donjon devient le château Visconti, une puissante forteresse de plan rectangulaire, cantonnée de quatre tours carrées aux angles, qui domine la petite ville à laquelle il est relié depuis 1347 par une voie surélevée et couverte de 164 mètres de long[2].

Francesco Sforza réside régulièrement à Vigevano où les forêts proches lui permettent d'assouvir sa passion de la chasse. Plusieurs de ses fils y naissent dont Ludovico. Galeazzo Maria y séjurne volontiers. Le château est agrandi pour accueillir la cour. deux écuries monumentales encadrent son enceinte. Ludovico s'y installe quand il devient le tuteur de son neveau Giangaleazzo, avant de prendre le pouvoir à Milan. En 1492, il décide de transformer sa ville natale et fait construire la Piazza Grande. Sur une inscription placée sur la principale entrée du château en 1492, il explique qu'après avoir établi la paix, il a apporté la fertilité aux champs autour de Vigevano en canalisant les rivières, puis a reconstruit le château et l'a doté d'une tour, et a fait une ville splendide en construisant des maisons et des rues et en démolissant les vieux bâtiments autour de la place, reconstruite avec des arcades[2].

Il fait construire des canaux dans la campagne jusqu'alors peu fertile, y introduit des plantes et des animaux à partir de 1470 sur des terres données à son père Francesco Sforza par la commune. Le centre de l'activité agricole est la villa Sforzesca, bâtiment rectangulaire avec des tours à chaque angle, achevée en 1486. C'est une véritable ferme avec ses granges, ses étables, ses écuries. Elle est dotée d'un labyrinthe d'arbres, de mûriers pour l'élevage du ver à soie, d'une retraite champêtre et d'un pavillon de chasse. A l'origine, la villa possédait des créneaux et un pont-levis. Le duc vend le produit de ses terres à Pavie, à Milan et dans d'autres villes à des conditions très avantageuses[2].

Ludovico fait reconstruire le vieux château qui domine la cité pour y séjourner pour la chasse et y recevoir des hôtes prestigieux comme le roi de France Charles VIII en 1494.La tour qui domine la place de Vigevano est reconstruite entre 1476 et 1491. Le chantier connait son apogée entre 1476 et 1497, année de son achèvement. Il entreprend des négociations avec le pape en 1490 pour faire de la cité un siège épiscopal, l'église Sant'Ambrogio sur la place devenant une cathédrale avec un palais. Il fait paver les rues, démolir les portiques qui les bordent et encourage ses courtisans à y construire des maisons dont il ne reste presque rien. Lorenzo Orfeo Mozzanica, commissaire général des taxes, fait édifier sa propre demeure près de la Porta Cesarea; Iacobetto d'Atella, un condottiere, s'installe en dehors de la Porta Nuova et le gendre de Ludovico, Galeazzo Sanseverino, y fait construire une maison. Certaines demeures sont offertes aux courtisans en récompense de leurs services[2].

Il projette aussi des constructions religieuses pour la ville comme Santa Maria della Misericordia et la chapelle de l'Immaculée Conception à San Francesco de Vigevano. Santa Maria della Misericordia  a été inspirée par Fra Bernardino da Feltre qui y avait prêché contre les blasphémateurs en présence de Giangaleazzo Sforza. Le duc avait pris des mesures contre eux et les amendes avaient servi à financer le début de la construction, mais c'est Ludovico qui réalise véritablement le projet qui est terminé en 1508 par Giangiacomo Trivulzio, autre condottiere milanais[2].

Ludovico n'a pas les moyens de financer ses projets. Il oblige la commune à y participer, force les habitants à accepter la démolition de leur maison et les nouveaux plans de reconstruction de ses ingénieurs. Il agit par décrets, soulevant des protestations et doit négocier avec la commune en permanence en l'affranchissant de taxes pour la faire céder[2].

Monuments[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Vigevano est connue pour être la capitale italienne de la chaussure. Elle fut aussi la ville de fondation de la bière Peroni en 1846.

Événements[modifier | modifier le code]

Chaque année, aux mois de mai et d'octobre, Vigevano organise le jeu du Palio.

Évêché[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
16 avril 2000 28 mars 2010 Ambrogio Cotta Ramusino Centro-Destra  
12 avril 2010 En cours Andrea Sala Lega Nord  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Piccolini, Morsella, Fogliano, Sforzesca, Buccella

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Abbiategrasso, Bereguardo, Besate, Borgo San Siro, Cassolnovo, Cilavegna, Gambolò, Gravellona Lomellina, Morimondo, Mortara, Motta Visconti, Parona

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Vigevano[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. a b c d e f et g Sophie Cassagnes-Brouquet, Bernard Doumerc, Les Condottières, Capitaines, princes et mécènes en Italie, XIIIe-XVIe siècle, Paris, Ellipses, , 551 p. (ISBN 978-2-7298-6345-6), De la cité idéale au studiolo (page 399)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :