Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean (métro de Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean
Image illustrative de l'article Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean (métro de Lyon)
MPL 85 au niveau des quais de la station.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Arrondissement 5e
Quartier Saint-Jean, Vieux Lyon
Adresse Rue du Doyenné
Coordonnées
géographiques
45° 45′ 36″ nord, 4° 49′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Ligne D : Souterraine
sur deux niveaux
Funiculaires : En surface
Voies Ligne D : 2
Ligne F1 : 1
Ligne F2 : 1
Quais Ligne D : latéraux
Ligne F1 : latéraux
Ligne F2 : latéraux
Bouches 4
Accessibilité ascenseurs
Historique
Mise en service Funiculaire de Lyon Ligne F1
Funiculaire de Lyon Ligne F2
Métro de Lyon Ligne D
Nom inaugural Saint-Jean
Architecte(s) Bernard Garbit
Bernard Pochon
Artiste(s) Geormillet
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 81
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne D
Funiculaire de Lyon Ligne F1 Ligne F2
Correspondances
Lignes majeures Bus en mode C Ligne C20 Ligne C20E
Autres lignes Voir Correspondances
Métro de Lyon Ligne D
Funiculaire de Lyon Ligne F1
Funiculaire de Lyon Ligne F2

Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean est une station de la ligne D du métro de Lyon et des lignes de funiculaires F1 (Saint-Just) et F2 (Fourvière), située sous un îlot délimité par les rues du Doyenné, Jean-Carriès, Tramassac et Mourguet, dans le quartier de Saint-Jean (Vieux Lyon) dans le 5e arrondissement de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service au fil des décennies et de l'ouverture successive des lignes : 1878 pour le funiculaire de Saint-Just, 1900 pour le funiculaire de Fourvière et sous sa forme actuelle en 1991, lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne D du métro en 1991.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean est située sur la ligne D, entre les stations Gorge de Loup et Bellecour et forme aussi la gare inférieure des funiculaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station Saint-Jean en 1910. Ici, le chemin de fer à crémaillère ayant fonctionné de 1901 à 1955 à la place du funiculaire de Saint-Just. À droite, le funiculaire de Fourvière.

La station « Saint-Jean », son nom d'origine, est créée avec la ligne du funiculaire de Saint-Just le , puis est rejointe par le funiculaire de Fourvière le [1]. Le funiculaire de Saint-Just fut transformé en 1901 en chemin de fer à crémaillère avant de redevenir un funiculaire en 1958, nécessitant la station à de nombreuses reprises[1].

La mise en service de la ligne D du métro de Lyon le marque un profond chamboulement[2],[3],[4],[5] : Elles sont entièrement reconstruites entre 1986 et 1988 pour être intégrées à la station de métro, qui prend le nom « Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean », et est la plus profonde station du métro lyonnais, creusée au tunnelier afin de passer sous le Rhône et la Saône avec une trentaine de mètres d'écart avec les funiculaires placés en surface[3]. Les deux « stations » sont reliées par trois escalators faisant près de 21 mètres de long entre la surface et la mezzanine du métro[3].

Elle a été dessinée par le cabinet d’architecte Bernard Garbit, Bernard Pochon et associés[3]. Son architecture se veut comme un mélange de modernisme, par l'utilisation du métal, et de l'architecture religieuse de par sa clé de voûte romane au dessus de la mezzanine et par les puits de lumières qui, non seulement servent à amener la lumière au dessus des grands escalators, rappelle la nef d'une cathédrale de par la grande hauteur sous-plafond[6].

La station de métro est construite selon le plan classique de deux voies encadrées par deux quais latéraux et sa création s'est accompagnée de l'équipement de la station d'ascenseurs pour l'accès aux personnes à mobilité réduite, tandis que les funiculaires disposent d'une voie encadrés par deux quais, un pour la montée et un pour la descente[3].

La station est équipée de portillon d'accès depuis le [3]. Il n'y a pas de personnel, des automates permettent l'achat et d'autres le compostage des billets[3].

En 2012 à l'occasion des 150 ans de la « ficelle », une exposition permanente a été installée en divers endroits de la station, en particulier sur les quais des funiculaires, et retrace l'histoire de ce mode de transport à Lyon[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La station compte quatre accès, un par rue encadrant l'îlot par lequel on accès à la station[3] : le principal accès est celui donnant sur la rue du Doyenné et faisant face à l'avenue Adolphe-Max conduisant à la Saône. Les trois autres donnent sur les rues Mourguet, Jean-Carriès et Tramassac, ce dernier débouchant sous les ponts permettant aux funiculaires de l'enjamber[3]. Elle dispose en surface de distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

Desserte[modifier | modifier le code]

Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean est desservie par toutes les circulations des lignes.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par trois lignes du réseau Transports en commun lyonnais (TCL), de façon directe depuis la sortie principale de l'avenue Adolphe-Max on retrouve le terminus de la ligne 27 et en continuant sur cette avenue on rejoint les quais de Saône où passent les lignes C20/C20E et 31.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : le Vieux Lyon et notamment le quartier Saint-Jean, d'époque Renaissance, la primatiale Saint-Jean, la mairie annexe du 5e arrondissement et le palais de justice historique.

Œuvre d'art[modifier | modifier le code]

La station compte une œuvre d'art installée dans la mezzanine face aux grands escalators menant à la surface.

Il s'agit de l'œuvre baptisée « In Aeternum Renatus » réalisée par Geormillet, de son vrai nom Georges Millet. Composée de fragments de céramique et d'un texte en latin, cette œuvre fait référence à l'histoire de Lyon et à ses nombreux vestiges gallo-romain tandis que son titre fait référence au culte de Cybèle pour lequel on pratiquait le taurobole[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Robert Schwandl, « Lyon Funiculars », sur http://www.urbanrail.net, 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  2. (en) Robert Schwandl, « Line D Gare de Vaise - Gare de Vénissieux », sur http://www.urbanrail.net, 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 2 septembre 2016).
  4. « La ficelle de Saint-Just - Les stations dans leur environnement », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 2 septembre 2016).
  5. « La ficelle de Fourvière - Les stations dans leur environnement », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 2 septembre 2016).
  6. « La station de métro « Vieux Lyon » : des tréfonds aux cathédrales », sur http://www.rue89lyon.fr, (consulté le 4 septembre 2016).
  7. Jean-François Belanger, « Le plus vieux funiculaire du monde s'expose à Lyon », sur http://www.tourismedegroupe.busetcar.com, (consulté le 6 septembre 2016).
  8. « Catalogue Art Métro », sur http://www.sytral.fr (consulté le 2 septembre 2016), p. 72.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]