Raymond Vieussens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vieussens)
Aller à : navigation, rechercher
Raymond Vieussens
Description de l'image Raymond Vieussens 2.jpeg.
Nom de naissance Vieussens Raymond
Décès
Nationalité Drapeau de la France France

Raymond Vieussens (ou Raimond, selon les sources), né vers 1641 au Vigan et mort le , est un médecin et anatomiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au dans le Rouergue, il étudie la médecine à l'université de Montpellier où il est diplômé en 1670. Il se rend ensuite à Paris où il est nommé médecin de la Grande Mademoiselle, puis va se fixer à Montpellier où il devient médecin de l'hôpital Saint-Éloi (1671).

Son travail est principalement orienté vers l'étude du cerveau et du système nerveux, s'intéressant également à la physiologie et à l'anatomie du cœur. Il donne ainsi des descriptions précises des symptômes du rétrécissement mitral et de l'insuffisance aortique. Considéré comme anatomiste de talent, il réalisa des centaines d'analyses nécropsiques.

Médecin-conseiller ordinaire de Louis XIV, il est nommé membre de l'Académie royale des sciences en France et membre de l'académie royale de Londres.

Éponymie[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de structures anatomiques portent son nom :

  • le centre ovale de Vieussens, située dans le cerveau.
  • la valve de Vieussens ou voile médullaire supérieure.
  • l'anneau de Vieussens: « relief musculaire existant autour de la fosse ovale sur la cloison des oreillettes »[1]
  • le ventricule de Vieussens ou cavité septale.
  • l'anse de Vieussens ou anse sub-clavière.
  • le ganglion de Vieussens ou ganglion cœliaque.
  • l'isthme de Vieussens ou limbe de la fosse ovale.
  • les veines de Vieussens ou veines brachiocéphaliques.

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

  • (la) Raymundi Vieussens doctoris medici Monspeliensis Nevrographia universalis. Hoc est, omnium corporis humani nervorum, simul & cerebri, medullæque spinalis descriptio anatomica; Eaque integra et accurata, variis Iconibus fideliter & ad vivum delineatis, æréque incisis illustrata: Cum ipsorum actione et usu, Physico discursu explicatis. [Editio nova], Lugduni, Apud Joannem Certe, in vico Mercatorio, sub signo Trinitatis, 1684, Texte intégral.
  • (la) Neurographia universalis, 1684.
  • (la) Tractatus duo, 1688.
  • (la) Epistola de sanguinis humani, 1698.
  • Deux dissertations, 1698.
  • Réponse du Sr Vieussens docteur en médecine de la faculté de Montpellier, a trois lettres imprimées du Sieur Chirac Professeur de medecine de l'université de la même ville, A Montpellier, chez Honoré Pech, 1698, Texte intégral.
  • (la) Novum vasorum corporis humani systema, 1705, [consiréré comme l'un des premiers classiques de la cardiologie].
  • (la) Dissertatio anatomica de structura et usu uteri ac placentae muliebris, 1712.
  • Traité nouveau de la structure de l'oreille, A Toulouse, chez Jean Guillemette, Imprimeur & Libraire Juré de l'Université, ruë de la Porterie, à la Pallas, 1714, Texte intégral.
  • Traité nouveau des liqueurs du corps humain, 1715.
  • Traité nouveau de la structure et des causes du mouvement naturel du coeur, A Toulouse, chez Jean Guillemette, Imprimeur & Libraire Juré de l'Université, ruë de la Porterie, à la Pallas, 1715, Texte intégral.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Chirac, «  Lettre, ou réflexions préliminaires sur l'apologie de M. Vieussens, et sur la Préface qui la précede », Dissertations et consultations médicinales, Tome second, Paris, Durand, 1744-1755, p. , Texte intégral.
  • Amédée Dechambre, « Raymond Vieussens » par L. Hahn, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, [publ. sous la] dir. de M. A. Dechambre], série 5, tome 3, VER - ZYT, p. 465-466, Texte intégral.
  • Jean-Eugène Dezeimeris, Ollivier (d'Angers) et Raige-Delorme, « Raymond Vieussens », Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, ou Précis de l'histoire générale, technologique et littéraire de la médecine, [suivi de la Bibliographie médicale du dix-neuvième siècle et d'un Répertoire bibliographique par ordre de matières], Béchet jeune (Paris), 1828-1839, t.4, p. 335-336, Texte intégral.
  • André Role: « Une gloire quercynoise oubliée, le Dr. Vieussens, l'un des plus grands anatomistes et médecins français de l'époque classique (1641-1715) », Histoire des sciences médicales, 1989, 23 (4), pp. 253-260, intégral.
  • (en) William Stirling, « R. Vieussens. 1641-1716 », Some apostles of physiology, p. 38-39, Texte intégral.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Anneau », Émile Littré, Dictionnaire de médecine, 21è éd. par A. Gilbert, p. 79, Baillière (Paris), 1908.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]