Victurnien Bonaventure de Rochechouart de Mortemart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victurnien Bonaventure
de Mortemart
Image illustrative de l'article Victurnien Bonaventure de Rochechouart de Mortemart

Titre 1er Marquis de Mortemart
(1817-1823)
Successeur Victor Louis Victurnien de Rochechouart de Mortemart
Arme Artillerie
Grade militaire Lieutenant-général
Années de service 1768 - 1802
Commandement Régiment de Navarre
Conflits Guerres révolutionnaires
Biographie
Dynastie Maison de Rochechouart
Famille de Mortemart
Nom de naissance Victurnien Bonaventure de Rochechouart de Mortemart
Naissance
Everly
Décès (à 69 ans)
Hôtel de Mortemart (Paris)
Père Jean-Victor de Rochechouart, duc de Mortemart

Orn ext Marquis et pair.svg
Blason-Rochechouart.svg

Victurnien-Bonaventure-Victor de Rochechouart, marquis de Mortemart (Everly, Hôtel de Mortemart (Paris), ), est un militaire et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère puîné de Victurnien-Jean-Baptiste-Marie de Rochechouart, duc de Mortemart, Victurnien-Bonaventure-Victor est né à Everly le .

Il entra au service avec son frère aîné, dans le corps de l'artillerie (école de Strasbourg), au mois d', fut nommé en 1771, capitaine dans le régiment de Navarre, puis dans celui de Lorraine, dont son frère aîné était mestre-de-camp. Il devint colonel en second du régiment de Brie (ou « lieutenant-colonel[1] ») en 1778, colonel-commandant du régiment de Navarre au mois de .

En 1788, il préside l'assemblée de la noblesse du bailliage de Rouen, et est élu par cette même assemblée, le [1], député de son ordre aux États généraux

Il siége parmi la minorité de l'assemblée constituante[2]. Défenseur des institutions de l'ancienne monarchie, il proteste contre les décisions de l'Assemblée, fait partie du comité de judicature (). Promu maréchal de camp le , il émigre en la même année [1].

Emigré, il fait la campagne de 1792 à l'armée des princes français. Retiré ensuite à Heidelberg, il passe en Angleterre en 1794[1] . Il entre comme lieutenant-colonel dans le régiment, levé par le duc de Mortemart, son frère, à la solde du gouvernement britannique, qu'il accompagne sur le continent en 1795, dans l'île de Guernesey, et, en 1796, va au Portugal, d'où la paix d'Amiens lui permet de rentrer en France en 1802[2].

Portrait, en 1810, par François-Louis Gounod.

En 1809, il est nommé, sur le « choix presqu'unanime de ses concitoyens[2] », membre du conseil général du département de la Seine-Inférieure. Ce sont les seules fonctions qu'il remplit « jusqu'au rétablissement du trône légitime[2] ».

Louis XVIII le créé lieutenant-général de ses armées et pair de France les 3 mars et . Il vote pour la mort dans le procès du maréchal Ney ; mais la faiblesse de sa santé l'empêche de siéger avec assiduité : il meurt subitement en 1823.

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Victurnien Bonaventure
de Mortemart
Fonctions
Député du bailliage de Rouen
Élection
Monarque Louis XVI, Roi de France et de Navarre, puis roi des Français
Législature États généraux de 1789
Assemblée nationale constituante
Groupe politique Noblesse
Conseiller général de la Seine-Inférieure
Membre de la Chambre des pairs
Successeur Victor Louis Victurnien de Rochechouart de Mortemart
Biographie
Nationalité Drapeau de la France Française
Diplômé de École d'artillerie de Strasbourg
Liste des députés aux États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée
Liste alphabétique des membres de l'Assemblée constituante de 1789
Liste des conseillers généraux de la Seine-Maritime

Titres[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Fascé-ondé d'argent et de gueules de six pièces.[3]

Ascendance & postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Robert & Cougny 1891, p. 440.
  2. a, b, c et d Courcelles 1827, p. 193.
  3. a et b Velde 2005, p. Lay peers.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]