Victor Vilain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vilain.
Victor Vilain
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Paris
Nom de naissance
Nicolas Victor Vilain
Nationalité
français
Activité
Formation
Maître
Distinctions
Aurore (1883), façade nord de la cour Carrée du palais du Louvre à Paris.

Nicolas-Victor Vilain, dit Victor Vilain, né le à Paris et mort dans la même ville le , est un sculpteur français, prix de Rome de sculpture en 1838.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Vilain naît à Paris où son père est maréchal-ferrant.

Il entre en 1834 à l'École des beaux-arts de Paris, où il est l’élève de James Pradier et de Paul Delaroche.

En 1837, il obtient le second grand prix de Rome pour Marius debout sur les ruines de Carthage, avant de se voir décerner le premier prix, l’année suivante, pour David jouant de la harpe pour apaiser les fureurs de Saül.

Ses expositions régulières au Salon des artistes français sont remarquées et lui valent de nombreuses commandes publiques de la ville de Paris ou de particuliers.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en novembre 1849.

Victor Vilain meurt à Paris, le 6 mars 1899.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur le site culture.gouv.fr
  2. Un des fils de Tancrède de Hauteville.
  3. dont Vilain fut l’un des conservateurs puis administrateur en 1848
  4. Fiche sur le site culture.gouv.fr
  5. Notice sur le site appl-lachaise.net
  6. Photos sur insecula.com
  7. Fiche sur le site culture.gouv.fr
  8. Notice sur le site musee-orsay.fr
  9. a et b Photo sur le site louvre.sculpturederue.fr
  10. Photo sur le site louvre.sculpturederue.fr
  11. Photo sur le site louvre.sculpturederue.fr
  12. Photo sur le site louvre.sculpturederue.fr
  13. Photo sur le site louvre.sculpturederue.fr
  14. Photo sur le site paris1900.lartnouveau.com
  15. Charles Félix d’Arcet (1807-1847), était chimiste, docteur en médecine et chirurgien. Il fut envoyé en mission scientifique en Égypte et en Syrie, lors d’une épidémie de peste, pour en étudier les effets et les moyens d’y porter remède. Il était le beau-frère de James Pradier, l’un des maîtres de Vilain

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]