Victor Thonet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Victor Thonet
Victor Thonet (1914-1943).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Drapeau : Belgique Belge
Activité
RésistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Père

Victor Thonet, né à Huy le et fusillé par les Allemands au Tir national le , était un résistant belge, membre de l'Armée belge des partisans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militant communiste, Victor Thonet intégra les Brigades internationales en Espagne avec son ami Raoul Baligand. Il avait le grade de lieutenant[1]. Il était le secrétaire fédéral du Parti communiste de Belgique. Durant la Seconde Guerre mondiale, il joue un rôle actif au sein de la résistance intérieure belge. En novembre 1940, il fonde avec son père Joseph Thonet (1883-1952), le journal clandestin «L'Espoir»[2]. Partisan armé, Victor Thonet prendra part à des actes de résistance (comme l'exécution du rexiste Prosper Teughels, bourgmestre du Grand Charleroi[3]) qui conduiront à son arrestation (par des gendarmes belges) à Andenne, le . Il sera fusillé au Tir national à Bruxelles, le [4] en compagnie d'Emile Maufort, de Raymond Geenen et de Franz Michiels qui partageront son sort. Son épouse, Mariette Verstichel sera arrêtée en 1944 et déportée à Ravensbruck[5].

À la suite du décès de son frère, sa sœur, Micheline, entrera dans la résistance. Elle sera arrêtée le et détenue durant sept mois à la prison de Huy d'où elle sera libérée par la résistance[6].

Commémoration à Charleroi en mémoire de Victor Thonet vers 1945.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maxime Steinberg, José Gotovitch, Otages de la terreur nazie: le Bulgare Angheloff et son groupe de partisans juifs, Bruxelles, 1940-1943, Asp / Vubpress / Upa, 2007 - 114 pages
  2. Contribution à l’étude de la presse clandestine dans la région de Huy-Waremme p. 10
  3. Hubert Galle et Yannis Thanassenkos, la résistance en Belgique, éditions J.M. Collet, Bruxelles, 1979, p. 45
  4. cegesoma.be
  5. « Fort de Huy, mémorial national de la résistance »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  6. L'avenir.net, Jean-Louis Tasiaux, Elle n'a jamais fait le deuil de Victor…, lundi 08 novembre 2010