Victor Tesch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Victor Jean-Baptiste Tesch
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
MessancyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Jean-Frédéric Tesch (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Marie-Cécile Nothomb (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Nicole Tesch (d)
Constant Tesch (d)
Adolphe Tesch (d)
Cécile Tesch (d)
Marie-Rosalie Tesch (d)
Emmanuel Tesch (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Einseigne de rue à Dudelange, rappelant le souvenir de Victor Tesch.

Victor Tesch[1], né à Messancy le 10 mars 1812 et y décédé le 16 juin 1892, est un avocat, patron de presse et homme politique belge du parti libéral.

Il était le fils de Jean-Frédéric Tesch (1774-1844) et de Marie-Cécile Nothomb (1780-1869) et épousa Hélène-Cécile-Caroline Nothomb tante de Jean-Baptiste Nothomb.

Quoique hostile à la séparation de la province belge du Luxembourg d'avec le Grand-Duché, il participa toutefois à la vie politique belge.

Il fut ministre de la justice de Belgique de 1850 à 1852 et de 1857 à 1865. L'histoire a retenu son nom pour avoir mis en exécution le projet d'un nouveau palais de justice à Bruxelles et d'avoir désigné l'architecte Joseph Poelaert pour accomplir cette tâche.

Il cumula de nombreuses autres fonctions et à côté de son métier d'avocat, il fut industriel, banquier, conseiller communal d'Arlon, député permanent de la province de Luxembourg, député pour l'arrondissement d'Arlon de 1848 à 1892.

Il était également propriétaire du journal l'Écho du Luxembourg.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. De ses prénoms complets : Victor Jean-Baptiste Tesch

Sources[modifier | modifier le code]