Victor Ruprich-Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor, Marie, Charles Ruprich-Robert
Présentation
Naissance
Paris
Décès
Cannes
Nationalité Drapeau de la France France
Activité(s) premier titulaire de la chaire d'architecture à l'Ecole nationale des Arts décoratifs
Inspecteur général des édifices diocésains
Œuvre
Réalisations cathédrale Notre-Dame de Paris
château d'Amboise
tour du château d'Oudon

Victor, Marie, Charles Ruprich-Robert, né à Paris le 18 février 1820 et mort à Cannes le 7 mai 1887, est architecte, architecte en chef des monuments historiques, inspecteur général des monuments historiques et historien de l'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié auprès de Simon-Claude Constant-Dufeux à l'École des beaux-arts, il devient le suppléant d'Eugène Viollet-le-Duc à l'École nationale et spéciale de dessin pour le cours d’histoire et de composition de l’ornement à partir de 1843[1].

Dès 1840, il est attaché à la commission des monuments historiques, après avoir relevé l'église Saint-Nicolas de Caen[2]. En 1844, il demande à être nommé inspecteur des travaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le [3], il est nommé architecte diocésain de la cathédrale Notre-Dame de Bayeux et des édifices diocésains de Coutances et de Séez. Il supervise les travaux de restauration de l'église de Saint-Étienne de Caen (abbaye aux Hommes) à partir de 1874, du château de Falaise à partir de 1864, de l'église Saint-Samsom de Ouistreham et de l'église de Hambye.

Il a aussi eu des activités dans d'autres régions, lors de la restauration du château d'Amboise, de la tour de l'ancien château d'Oudon, des églises de Saint-Martin d'Argentan, Saint-Sauveur à Dinan.

Son fils et élève Gabriel Ruprich-Robert (1859-1953) sera également architecte en chef et inspecteur général[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Victor Ruprich-Robert sur le site de l'Institut national d'histoire de l'art.
  2. a et b Biographie de Victor Ruprich-Robert sur le site de la médiathèque du patrimoine.
  3. Jean-Michel Leniaud, Répertoire des architectes diocésains du XIXe siècle, éditions de l'école des chartes,‎ (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :