Victor Orsel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor Orsel
Naissance
Décès
(à 55 ans)
Paris
Nom de naissance
André Jacques Victor Orsel
Nationalité
Activités
Maîtres
Élèves
Mouvement
Œuvres réputées

André Jacques Victor Orsel est un peintre français né à Oullins le [1] et mort à Paris le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vittoria Caldoni, musée des beaux-arts de Lyon.
Socrate et Euthyphron, Barnard Castle, Bowes Museum.

Victor Orsel fut successivement l'élève de Pierre Révoil à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon[3] en 1809[4] et de Pierre-Narcisse Guérin[4] à Paris. Il suit ce dernier à Rome lorsqu'il est nommé directeur de la villa Médicis et y passe huit ans, de 1822 à 1830[5] où il travaille dans l'entourage d'Overbeck[6] et du groupe des Nazaréens[7], et copie les primitifs italiens, ce qui marque son art d'un parti pris archaïsant.

En 1823, il envoya à Lyon le tableau intitulé La Charité et les Pauvres, qui obtint la médaille d'or à l'exposition de l'année[8]. Revenu en France, il accepta de la ville de Paris la décoration de l'église Notre-Dame de-Lorette avec son ami Alphonse Périn, prenant tous les deux Michel Dumas comme assistant[9]. Pour l'espace qui lui était imparti, il choisit d'illustrer les litanies de la Vierge, réparties en soixante tableaux. Il y consacrera les dix-sept dernières années de sa vie[10]. Ses œuvres les plus célèbres sont Le Bien et le Mal (musée des beaux-arts de Lyon) et le Vœu du choléra, ornant le dessus de la porte principale de la basilique Notre-Dame de Fourvière à Lyon.

« Comme il le disait lui-même avec un rare bonheur d'expression, il voulait “BAPTISER L'ART GREC.” Baptiser l'art grec, c'est-à-dire mettre l'âme dans cette forme si belle, si tranquille, si lumineusement sereine, qui semble inaccessible aux souffrances & aux misères humaines, & sous laquelle ces dieux de marbre jouissent “de la plénitude de leur immortalité” comme dit le grand poète de Weimar[11]. »

— Théophile Gautier, « La Chapelle de la Vierge à Notre-Dame-de-Lorette », in Moniteur Universel du 15 avril 1854.

Il a formé de nombreux élèves, dont Louis Stanislas Faivre-Duffer (1818-1897), Louis Janmot et Gabriel Tyr[12].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Lyon, basilique Notre-Dame de Fourvière : La Ville de Lyon sauvée du choléra, huile sur toile[13]
  • Musée des beaux-arts de Lyon :
    • Malade couché, huile sur toile[14]
    • Vittoria Caldoni, huile sur toile[15]
    • Agar, 1820, huile sur toile[16]
    • Adam et Eve auprès du corps d'Abel, vers 1824, huile sur toile[17]
    • Le Bien et le Mal, vers 1829, huile sur toile[18]
    • Moïse sauvé des eaux, 1830, huile sur toile[19], médaille de première classe en 1831[20]
    • Moïse présenté à Pharaon, huile sur toile
    • Tête de Jean Baptiste, avant 1851, huile sur toile[21]
    • Tête de la ville de Lyon, avant 1851, huile sur toile[22]
  • Lyon, église Saint-Nizier : La Transfiguration[23]
  • Paris, département des Arts graphiques du musée du Louvre :
    • Consolatrix afflictorum - La Vierge consolatrice des affligés, dessin[24]
    • Haeresis - L'Hérésie, dessin[25]
    • Jeune fille agenouillée, dessin[26]
    • Luctus - La Douleur, dessin[27]
    • Femme voilée, dessin[28]
    • Trois têtes de femmes, dessin[29]
    • Têtes d'ange, dessin[30]
    • Têtes d'enfant, dessin[31]
    • Tête de Vierge, de face, dessin[32]
    • Tête de jeune fille, dessin[33]
    • Tête de jeune fille et cinq études de mains, dessin[34]
    • La pécheresse, estampe[35]
    • Portrait d'homme, estampe[36]
    • Un chemin conduisant au lac de Némi, estampe[37]
    • Saint Barthélemy et saint Pierre, d'après un tableau de l'Académie de Pise, dessin[38]
    • Libido - Le désir, vers 1845-1849, dessin[39]
    • Mors - La Mort, vers 1845-1849, dessin[40]
    • Salus infirmorum - La Vierge consolatrice des malades, vers 1845-1849, dessin[41]
  • Saint-Étienne, église Saint-Louis (ancien couvent des Minimes) : vitraux du chœur, en collaboration avec Gabriel Tyr et Hippolyte Flandrin[42]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographe[modifier | modifier le code]

  • Henry Trianon, Victor Orsel, notice biographique, Paris, imprimerie de E. Brière, 1851, 16 pages.
  • Collectif, présentation de A. Perin, Hommage à Victor Orsel (1795-1850), Paris, 1860, comprend 44 lithographies et pointes sèches réalisées par ses élèves, divers documents suite au décès de Victor Orsel : extrait du Journal des Débats ; Lettre par Madame de Walembourg (Directrice de l'Académie de Dusseldorf ; Extrait du journal L'Univers ; Notes de l'Abbé Pron sur Orsel ; hommage à Victor Vibert qui fut le graveur d'Orsel, par différents auteurs, 17 pages ; Œuvres de jeunesse reproduites par ses élèves ; Ch. Lenormant, « Victor Orsel, peintre chrétien », article de huit pages dans l'ouvrage précité.
  • Marie-Claude Chaudonneret, La peinture troubadour : Deux artistes lyonnais : Pierre Révoil (1776-1842), Fleury Richard (1777-1852), Éditions Athena, 1980.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Acte de naissance de Victor Orsel en ligne », sur doc.geneanet.org
  2. (fr) « Victor Orsel, notice biographique, par Henry Trianon (p. 14) », sur gallica.bnf.fr
  3. Marie-Claude Chaudonneret, La peinture troubadour : Deux artistes lyonnais : Pierre Révoil (1776-1842), Fleury Richard (1777-1852), Éditions Athena, 1980, p. 54.
  4. a et b (fr) « Article Larousse - Victor Orsel », sur www.larousse.fr
  5. (fr) « Ternois Daniel. Une lettre inédite d'Ingres aux peintres de Notre-Dame-de-Lorette. In: Revue de l'Art, 1988, n°1. pp. 88-91. », sur www.persee.fr
  6. (fr) « Beaux-arts. 1851. Orsel et Overbeck, par Charles Lenormant », sur gallica.bnf.fr
  7. (fr) « La conception du sacré dans la critique d'art: en Europe entre 1880 et 1914 Par Nella Arambasin (p. 359) », sur books.google.fr
  8. (fr) « Univers des Arts - Graveurs », sur universdesarts.fr
  9. « Notre-Dame de Lorette - Décor peint Par Bruno Foucart », sur mairie9.paris.fr
  10. « Oeuvres diverses de Victor Orsel (1795-1850) / mises en lumière et présentées par Alphonse Perin (p. 11) », sur gallica.bnf.fr
  11. « Oeuvres diverses de Victor Orsel (1795-1850) / mises en lumière et présentées par Alphonse Perin (p. 9-10-11) », sur gallica.bnf.fr
  12. (en) « Union List of Artist Names », sur www.getty.edu
  13. « Notice no PM69000476 », base Palissy, ministère français de la Culture
  14. « Notice no 000PE026293 », base Joconde, ministère français de la Culture
  15. « Notice no 000PE026291 », base Joconde, ministère français de la Culture
  16. « Notice no 000PE026287 », base Joconde, ministère français de la Culture
  17. « Notice no 000PE026290 », base Joconde, ministère français de la Culture
  18. « Notice no 000PE026294 », base Joconde, ministère français de la Culture
  19. « Notice no 000PE026289 », base Joconde, ministère français de la Culture
  20. « Victor Orsel, notice biographique, par Henry Trianon (p. 4) », sur gallica.bnf.fr
  21. « Notice no 000PE026288 », base Joconde, ministère français de la Culture
  22. « Notice no 000PE026292 », base Joconde, ministère français de la Culture
  23. « Notice no PM69000465 », base Palissy, ministère français de la Culture
  24. « Notice no 50350508375 », base Joconde, ministère français de la Culture
  25. « Notice no 50350508376 », base Joconde, ministère français de la Culture
  26. « Notice no 50350111469 », base Joconde, ministère français de la Culture
  27. « Notice no 50350508980 », base Joconde, ministère français de la Culture
  28. « Notice no 50350111467 », base Joconde, ministère français de la Culture
  29. « Notice no 50350111468 », base Joconde, ministère français de la Culture
  30. « Notice no 50350111474 », base Joconde, ministère français de la Culture
  31. « Notice no 50350111472 », base Joconde, ministère français de la Culture
  32. « Notice no 50350111473 », base Joconde, ministère français de la Culture
  33. « Notice no 50350111470 », base Joconde, ministère français de la Culture
  34. « Notice no 50350111471 », base Joconde, ministère français de la Culture
  35. « Notice no 50350019459 », base Joconde, ministère français de la Culture
  36. « Notice no 50350019461 », base Joconde, ministère français de la Culture
  37. « Notice no 50350019460 », base Joconde, ministère français de la Culture
  38. « Notice no 50350019450 », base Joconde, ministère français de la Culture
  39. « Notice no 50350508977 », base Joconde, ministère français de la Culture
  40. « Notice no 50350508978 », base Joconde, ministère français de la Culture
  41. « Notice no 50350508979 », base Joconde, ministère français de la Culture
  42. (fr)« Notice no IA42000041 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :