Victor Liotard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liotard.
Victor Liotard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Été 2009 muron 082.jpg

Tombe de Victor Liotard.

Victor Théophile Liotard, né à Chandernagor (Inde française) le et mort le , est un pharmacien de la marine et un administrateur colonial français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit une formation de pharmacien de marine, à l'école de médecine navale de Rochefort, dont il sort diplômé avec le grade d'aide-pharmacien auxiliaire en 1881 et effectue une carrière de pharmacien sur des navires militaires[1].

Après un séjour en Guyane, il accompagne Galliéni dans une expédition au Soudan en 1886. Il entre ensuite au service de santé des colonies en 1891 et exécute une mission scientifique au Congo français aux côtés de Pierre Savorgnan de Brazza. En 1892, ce dernier le charge d’établir l’hydrographie du bassin du fleuve Congo.

Liotard, depuis 1891, gouverneur de l'Oubangui, délégué du Commissaire général Savorgnan de Brazza en Oubangui, récupère les psotes belges du M'Bomou en 1894; il prépare, avec l'administrateur Bobichon et le docteur Cureau, le passage dans le Haut-Oubangui et le Bahr-el-Ghazal, de la mission Congo-Nil, ou mission Marchand avec à sa tête le capitaine Jean-Baptiste Marchand. Il rentre en France en 1898 pour son congé réglementaire. Le docteur Cureau prend l'intérim, mais Liotard n'est pas, après la défaîte de Fachoda, redirigé sur l'Oubangui; il est nommé gouverneur du Dahomey (1900-1906), de la Nouvelle-Calédonie (1906-1908), de la Guinée (1908-1910).

Il est le père de l'explorateur Louis Victor Liotard (1904-1940), de Jeanne Liotard et de Roger Liotard.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est promu officier de la Légion d'honneur en 1899, sur contingent du ministère des colonies[2].

Productions[modifier | modifier le code]

  • "Les Races de l’Ogoué, notes anthropologiques", ’Anthropologie, Tome VI, pp. 53-64, 1895
  • Analyse des eaux du Gabon et du Congo”, Archives de médecine Navale et Coloniale, pp.81-95,  août 1891
  • "Chari-Tchad. La mission Chevalier", Bull. Soc. Géo. Toulouse, 1893    

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Des Cilleuls Jean. Victor Liotard, ancien pharmacien de la Marine, gouverneur général des colonies (1858-1916) [Un grand serviteur de la cause française]. In: Revue d'histoire de la pharmacie, 45e année, N. 152, 1957. pp. 1-10.  http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_1957_num_45_152_6630
  • Anne-Claude de Mazières, La marche au Nil de Victor Liotard : histoire de l'implantation française dans le Haut-Oubangui, 1891-1899, Université de Provence, Aix-en-Provence, 1982, 164 p. (ISBN 2-903-42404-7)
  • Broc Numa “Dictionnaire illustré des explorateurs et grands voyageurs français du XIXe siècle”, tome I Afrique. Paris, Éditions du C.T.H.S. 1988
  • Marie-Christine Lachèse, en coll. avec Bernard Lachèse, DE L'OUBANGUI À LA CENTRAFRIQUE, la construction d'un espace national, L’Harmattan, coll. HISTOIRE AFRIQUE SUBSAHARIENNE République centrafricaine, août 2015, 352 p. (ISBN 978-2-343-05854-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. États de service, notice Léonore.
  2. Décret du 26 juillet 1898, notice Léonore.