Victor Julien-Laferrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Victor Julien-Laferrière

Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale violoncelliste
Formation Conservatoire de Paris,
Université de Vienne
Maîtres René Benedetti,
Roland Pidoux,
Heinrich Schiff
Récompenses

Victor Julien-Laferrière, né en 1990 à Paris, est un violoncelliste français, premier prix du Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique en 2017[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vainqueur du 1er prix au concours Reine Elisabeth à Bruxelles en 2017, Victor Julien-Laferrière obtient également en 2012 le 1er prix au Concours International du Printemps de Prague et la Victoires de la Musique classique 2018 dans la catégorie « Soliste Instrumentiste de l’Année ».

Il débute le violoncelle avec René Benedetti puis étudie avec Roland Pidoux au CNSMDP, Heinrich Schiff à l’Université de Vienne et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzbourg. Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l’International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa.

Parmi les rendez-vous importants de son actualité avec orchestre, Victor Julien-Laferrière a entre autres l’occasion de jouer avec le Royal Concertgebouw Orchestra/V. Gergiev, Orchestre Symphonique du Québec/E. Gullberg Jensen, Orchestre National de France/K.Poska, Orchestre du Capitole de Toulouse/T. Sokhiev à la Philharmonique de Paris, Orchestre National de Belgique/R. González-Monjas, Les Siècles/F.X. Roth, Antwerp Symphony Orchestra/Jun Märkl, Orchestre Philharmonique de Strasbourg/H. Pishkar, Orchestre des Jeunes de l’Abbaye de Saintes/Philippe Herreweghe, et a eu l’occasion de se produire la saison dernière avec le RTÉ Orchestra Dublin/N. Stutzmann, Brussels Philharmonic Orchestra/J. Rozen/S. Denève, Nordwestdeutsche Philharmonie/Y. Abel, Orchestre de Chambre de Lausanne/J. Weilerstein, I Pomeriggi Musicali de Milan/Y. Kumehara, Netherlands Philharmonic Orchestra/A. Joel, Orquesta Sinfónica Nacional de Colombia/O. Grangean, etc.

Il est par ailleurs l’invité en récital et musique de chambre, du Concertgebouw d’Amsterdam, Philharmonie de Paris, CelloBiennale d’Amsterdam, Chapelle Musicale Reine Elisabeth, Philharmonie d’Essen, Théâtre des Champs-Elysées, Louisiana Museum de Copenhague, Schubertiade Hohenems, Fondation Louis Vuitton, KKL de Lucerne, Tonhalle de Zurich, Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, Phillips Collection à Washington, des festivals du Printemps de Prague, Mecklenburg-Vorpommern, Gstaad, Brussels Cello Festival, Klavier Festival Ruhr, Rheingau Musik Festival, des Folles Journées de Nantes et Tokyo, International de violoncelle de Beauvais, du festival de Pâques d'Aix-en-Provence.

Il obtient le Diapason d’or de l’année 2017 pour son enregistrement avec le pianiste Adam Laloum. En (Mirare), il a fait paraître un album « Schubert » avec le Trio Les Esprits (Sony Music). A l’automne 2019 parait un disque Rachmaninov/Chostakovitch/Denisov avec le pianiste Jonas Vitaud (Alpha Classics).

Victor Julien-Laferrière développe en parallèle une activité de direction d’orchestre, à travers des collaborations en tant que chef d’orchestre et en joué-dirigé, avec l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre des Amis de Brahms, etc.

Victor Julien-Laferrière joue un violoncelle Domenico Montagnana, propriété de Joséphine et Xavier Moreno, et un archet Dominique Peccatte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]