Victor Boudreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boudreau.

Victor Boudreau
Fonctions
Chef de l'opposition officielle du Nouveau-Brunswick

(2 ans, 5 mois et 20 jours)
Premier ministre David Alward
Prédécesseur David Alward
Successeur Brian Gallant
Chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick
(intérim)

(1 an, 11 mois et 17 jours)
Prédécesseur Shawn Graham
Successeur Brian Gallant
Ministre de la Santé

(2 ans, 10 mois et 29 jours)
Premier ministre David Alward
Gouvernement Alward
Prédécesseur Hugh Flemming
Successeur Benoît Bourque
Ministre des Finances

(2 ans, 8 mois et 19 jours)
Premier ministre Shawn Graham
Gouvernement Graham
Prédécesseur Jeannot Volpé
Successeur Greg Byrne
Membre de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

(13 ans, 11 mois et 20 jours)
Élection (partielle)
Réélection 18 septembre 2006
27 septembre 2010
22 septembre 2014
Circonscription Shediac—Cap-Pelé (2004-2014)
Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé (2014-2018)
Législature 55e, 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Bernard Richard
Successeur Jacques LeBlanc
Biographie
Nom de naissance Victor Éric Boudreau
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Shédiac (Nouveau-Brunswick, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral
Conjoint Michelle Arsenault
Diplômé de Université de Moncton

Victor Boudreau

Victor Éric Boudreau (né le 3 mai 1970) est un administrateur et un homme politique canadien, député libéral de Shediac—Cap-Pelé à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick de 2004 à 2018. Il est le chef par intérim du Parti libéral de 2010 à 2012.

Il a été ministre des Finances de 2006 à 2009 puis ministre de la Santé de 2014 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Boudreau étudie à la Polyvalente Louis-J.-Robichaud de Shédiac et obtient un baccalauréat en sciences sociales de l'Université de Moncton en 1992 (majeure en sciences politiques et mineure en administration des affaires)[1]. Il habite à Shédiac avec son épouse, Michelle Arsenault, ainsi que ses deux filles, Dominique et Gabrielle[1].

Il a été administrateur du village de Cap-Pelé puis adjoint de adjoint de circonscription du sénateur Fernand Robichaud entre 1993 et 1995 et finalement chef du cabinet du ministre Bernard Richard entre 1995 et 1999[1].

Il est élu député de Shediac—Cap-Pelé en tant que libéral à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le , lors d'une élection partielle[1]. Il est réélu le lors de la 56e élection générale[1]. Il est assermenté à titre de membre du Conseil exécutif le dans le gouvernement de Shawn Graham et nommé ministre des Finances, ministre des Gouvernements locaux, charge qu’il a occupée jusqu’au , ainsi que ministre responsable de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick et de la Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick et de la Commission des loteries du Nouveau-Brunswick, désormais appelée la Société des loteries et des jeux du Nouveau-Brunswick[1]. Il siège au Comité d’administration de l’Assemblée législative[1]. En janvier 2008, il devient responsable de la Société de développement régional[1]. Lors du remaniement ministériel du , toujours dans le gouvernement Graham, il devient ministre d'Entreprises Nouveau-Brunswick, ministre responsable de Services Nouveau-Brunswick, ministre responsable du Secrétariat de la croissance démographique, ministre responsable de Communications Nouveau-Brunswick et ministre responsable de la réduction des formalités administratives. Il garde aussi son ancien poste de ministre responsable de la Société de développement régional[1].

Il est réélu à la 57e législature le , lors de la 57e élection générale.

Il est pressenti comme candidat à la chefferie du parti libéral en 2010. Il est nommé chef par intérim le , à la suite de la démission de Shawn Graham survenue un jour plus tôt; selon la tradition, Victor Boudreau abandonnerait sa candidature à la suite de cette nomination[2].

Lors du remaniement ministériel annoncé par le premier ministre Brian Gallant le , il est remplacé par Benoît Bourque au poste de ministre de la Santé. Victor Boudreau annonce qu'il ne sera pas candidat au scrutin suivant.[3]

Victor Boudreau est membre du Club Lions, de la Chambre de commerce de Cap-Pelé, de l'Association du bassin versant de Cap-Pelé, de l'hospice de Shédiac et du Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j « L'hon. Victor Boudreau », sur Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, (consulté le 25 janvier 2010)
  2. « Victor Boudreau, chef par intérim », L'Acadie Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  3. « Nouveau cabinet: Bourque à la Santé, Arseneault et Boudreau évincés », L'Acadie Nouvelle,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]