Victor-Nicolas Bouton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nicolas Victor Bouton dit Victor-Nicolas Bouton est un pamphlétaire, écrivain paléographe et poète français, né le à Épinal[1], et, mort le dans le 9e arrondissement de Paris[2]. Il est un témoin important des milieux révolutionnaires sous la Monarchie de Juillet[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est jugé en mai 1840 par la 6e Chambre du Tribunal correctionnel de Paris. Âgé de vingt ans, étudiant, il est mêlé à une affaire de "détention de munitions de guerre, d'association illicite et de port d'armes prohibées". Son avocat est Jules Favre. Ce procès fait suite aux évènements des 12 et 13 mai 1839, et à l'explosion d'une machine rue de Montpensier à Paris, le 29 novembre 1839. En 1848, il publie de nombreux pamphlets politiques, connu des milieux démocratiques, dans les sciences paléographiques et héraldiques[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Profils révolutionnaires Paris 1849
  • La Patrie en danger Paris 1848
  • L'ancienne chevalerie de Lorraine, documents inédits Paris 1861.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives des Vosges, commune d'Épinal, acte de naissance no 238, année 1819 (consulté le 28 septembre 2014)
  2. Archives de Paris 9e, acte de décès no 1145, année 1901
  3. Léon Louis, Le département de Vosges: description, histoire, statistique, Editions Impr. E. Busy, , chap. 4, p. 189
  4. Maurice Dommanget, Un drame politique en 1848, Les Deux Sirènes, , p. 24


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]