Victor-François de Broglie (1949-2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Victor-François de Broglie
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
BroglieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Blason-broglie.png

blason

Victor-François, duc de Broglie (8e arrondissement[1] de Paris, - Broglie, ), est le 8e duc de Broglie, 7e prince de Broglie.

Il succède au titre ducal à son cousin, le célèbre physicien Louis de Broglie (1892-1987).

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor-François Marie Léon Amédée de Broglie, prince de Broglie, est le fils aîné de Jean de Broglie (1921-1976, assassiné), homme politique, notamment descendant du Roi Charles X, de Jacques Necker , de Madame de Staël[2] ; et de Micheline Segard (1925-1997).

Il a deux frères puînés :

  • Philippe-Maurice de Broglie (Paris, 28 septembre 1960), 9e duc de Broglie ;
  • Louis-Albert de Broglie (Paris, 15 mars 1963), prince de Broglie.

Il est issu d'une branche collatérale, et devient duc de Broglie à l’extinction de la branche principale (en 1987).

Victor-François de Broglie a été maire de Broglie de 1995 à 2001 et membre du conseil-général de l'Eure pour le canton de Rugles, de 1982 à 2001.

Il meurt célibataire en février 2012, laissant un fils naturel, Nicolas Tirouflet né en 1987[3], qu'il a été contraint de reconnaître par décision judiciaire et qui a été autorisé à porter le nom de Broglie par le tribunal administratif[4].

Son titre de duc de Broglie va à son frère cadet Philippe Maurice de Broglie[5].

Quartiers de Victor-François de Broglie (1949-2012)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Giraud, « Carnet impérial, royal & ducal », L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC), numéros 710-711, février-mars 2012, colonne 260 (support papier).
  2. Par sa dernière fille, Albertine de Staël (1797-1838) épouse de Victor de Broglie (1785-1870), duc de Broglie et président du Conseil sous la Monarchie de Juillet. Albertine est présumée être en réalité fille de Benjamin Constant.
  3. « De Broglie », sur angelfire.com
  4. Eric Mension-Rigau, Singulière noblesse: L'héritage nobiliaire dans la culture française contemporaine, Fayard, (lire en ligne)
  5. Alain Giraud, « Carnet impérial, royal & ducal », L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC), numéros 710-711, février-mars 2012, colonne 260 (support papier) : « Resté célibataire, il [Victor-François de Broglie] laisse un fils naturel, Nicolas de Broglie, mais c’est son frère cadet, le prince Philippe-Maurice de Broglie (né à Paris VIIIe, 28 septembre 1960) qui devient 9e duc de Broglie et 8e prince de Broglie. Il est également célibataire et a pour héritier présomptif son frère le prince Louis-Albert de Broglie (né à Paris VIIIe 15 mars 1963), lui-même marié mais sans enfant. »