Victoire Du Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Victoire Du Bois
Victoire Du Bois Call Me By Your Name Photo Call Berlinale 2017.jpg
Victoire Du Bois à la Berlinale (2017)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Victoire Du Bois est une actrice française, née entre le 21 mai et le 21 juin 1988 (ou 1989)[1] à Nantes[2] en Loire-Atlantique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victoire Du Bois fait ses études au lycée de Nantes. Entre 2007 et 2012, elle termine sa formation à l'école du Jeu et au Conservatoire national supérieur d'art dramatique[1]. Elle fait à la fois du cinéma, de la télévision et du théâtre[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2013: Louison d'Alfred de Musset, mise en scène François Orsoni
  • 2013 : L'odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux, mise en scène par Philippe Ulysse
  • 2014: Pauvreté Richesse Homme et Bête de Hans Henny Jahn, mise en scène Pascal Kirsch
  • 2015: Tartuffe de Molière mise en scène Luc Bondy au théâtre de l'Odéon
  • 2016: Ivanov de Tchekhov mise en scène Luc Bondy au théâtre de l'Odéon
  • 2016: A toute allure mis en scène par Patrick Piard
  • 2017: Le Chien La nuit et le couteau de Marius von Mayenburg mise en scène Louis Arène
  • 2018 : La Princesse Maleine de Maurice Maeterlinck, mise en scène par Pascal Kirsch festival d'Avignon (cloitre des célestins)
  • 2018: Iphigénie de Racine mise en scène Chloé Dabert festival d'avignon (Cloître des carmes)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Victoire du Bois : « Pour moi, Marion Cotillard est un génie » », sur Paulette, (consulté le 22 décembre 2017).
  2. « Victoire Du Bois », sur Agences artistiques (consulté le 22 décembre 2017).
  3. Rémy Barché, « Le traitement précédé de messager de l’amour », sur Bulles de culture, (consulté le 19 avril 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]