Viburnum trilobum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La viorne trilobée (Viburnum trilobum) est une espèce de viornes natives de l’Amérique du Nord. On la retrouve, du Nouveau-Brunswick à la Colombie-Britannique, au sud jusque dans l’état de Washington et à l’est et au nord de la Virginie[1].

Fleur du Viorne Trilobé

C’est une plante dicotylédone de la famille des adoxaceae et du genre Viburnum. On la retrouve en taillis dans les zones humides comme les littoraux, les marais et les bords de forêts. Elle se distingue par ces fruits rouges (pimbina) ainsi que ses feuilles trilobées.

Description[modifier | modifier le code]

La viorne trilobée est un arbuste moyen à feuille caduque. Sa taille est de 2 à 4 mètres et sa largeur peut dépasser 3 mètres de largeur selon les conditions en place. Les tiges sont grises et tendres aux extrémités largement arquées. Ces feuilles sont simples, opposées, de forme trilobée et ont entre 5 à 10 cm de longueur.

Durant l’été, les feuilles sont vert foncé puis changent vers des teintes rouges à l’automne. Le pétiole est rainuré et à une glande près de la base. Les fleurs apparaissent au début de juin sous forme de corymbe aplatie composé de deux types de fleurs différentes. Le corymbe comprend un anneau de 5 mm de fleurs fertiles entouré par des fleurs blanches plus larges composées de cinq pétales qui eux, sont stériles[2].

L’arbuste est hermaphrodite (La viorne contient à la fois les organes reproducteurs mâle et femelle) et donc peut être facilement isolé entre individus. La pollinisation se fait par le vent et les insectes. Le fruit est une drupe ronde, rouge brillant qui contient un noyau plat et blanc. La viorne trilobée commence à produire ces fruits lorsqu’elle atteint sa maturité à 5 ans. Le fruit reste sur l’arbuste durant la saison hivernale et devient plus sucré. Il est donc une source de nourriture intéressante pour la faune sauvage, dont les oiseaux qui dispersent les graines dans d’autres locations[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

La viorne trilobée préfère vivre au soleil et dans des terrains humides, mais bien drainés. On la retrouve isolée ou en groupe souvent à l’orée des boisées, des marais ou près des caps rocheux avec des sources d’eau souterraine. C’est une espèce considérée comme résistante et peut donc résister à des habitats plus drastiques que ce qu’elle est habitués comme un sol moins riche en nutriments ou un endroit ombragé. On la retrouve principalement au Canada ainsi que dans le nord-est des États-Unis, mais une population isolée vit également au Nouveau-Mexique[3].

Comestibilité[modifier | modifier le code]

Fruit du viorne trilobé en automne

Le fruit de la viorne trilobée (Pimbina) est comestible, ressemblant au goût de la canneberge. Il peut être mangé directement après l’arbuste, mais plusieurs le préfèrent en gelées ou en sauce. Le fruit est sûr, acide et est riche en vitamine C. La cueillette se fait normalement en automne après une descente de la température au-dessous de zéro ce qui descend la teneur en pectine du fruit et du même coup le rend plus tendre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) USDA, « Germplasm Resources Information Network », (consulté le 28 octobre 2014)
  2. a et b (en) Charles Armsrtrong, « Highbush Cranberry » (consulté le 28 octobre 2014)
  3. (en) James E. Nellessen, « Peer Review Administered by Society for Conservation Biology Viburnum opulus L. var. americanum (Mill.) », (consulté le 28 octobre 2014)