Viaud Ridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viaud.

Viaud Ridge
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude de −3 300 à −2 300 m
Longueur 15 à 25 km
Coordonnées 2° nord, 76° est
Administration
Pays Aucun
Océan Océan Indien
Mer Mer des Laquedives

Géolocalisation sur la carte : océan Indien

(Voir situation sur carte : océan Indien)
Viaud Ridge

Viaud Ridge est une chaîne de montagnes sous-marine de l'océan Indien située au sud de l'Inde, au sud-ouest du Sri Lanka et à l'est des Maldives. Sa morphologie demeure mal définie : elle ferait entre 15 et 25 kilomètres de longueur et culminerait à environ 1 700 mètres au-dessus des fonds océaniques. Découverte en 1970, elle n'est nommée qu'en 1993 en l'honneur du frère de l'écrivain français Pierre Loti, Gustave Viaud, médecin de marine, premier photographe de Tahiti mort et immergé dans les environs en 1865.

Géographie[modifier | modifier le code]

Viaud Ridge est une chaîne de montagnes sous-marine de l'océan Indien[1] située dans la mer des Laquedives[2]. Les terres émergées voisines sont le Sri Lanka[1],[3] avec la capitale Colombo distante de 650 kilomètres au nord-nord-est[1],[4],[5], la pointe méridionale de l'Inde au nord et les Maldives à l'ouest, à la latitude de l'atoll Addu[6].

Viaud Ridge s'élève au-dessus de la dépression océanique du bassin central indien, une plaine abyssale de l'océan Indien inscrite entre le sous-continent indien au nord et au nord-ouest, la dorsale centrale indienne à l'ouest, la dorsale sud-est indienne au sud et la ride du 90° Est à l'est[6]. Longue de 15 à 25 kilomètres, elle présente une proéminence maximale de 1 700 mètres environ[4]. Les fonds marins étant profonds de 4 000 à 5 000 mètres dans ce secteur du bassin central indien, le point culminant de Viaud Ridge s'élève ainsi entre 3 300 et 2 300 mètres sous le niveau de la mer[7].

Localisée en 1970[1],[8] par différents navires de passage dans ce secteur de l'océan Indien[8], la chaîne sous-marine était encore mal définie en 2008, ce qui lui a valu d'être inscrite, lors d'un sommet consacré à la General Bathymetric Chart of the Oceans qui s'est tenu cette année-là à Jeju, en Corée du Sud, parmi 183 éléments sous-marins nécessitant des coordonnées géographiques plus précises[9]. Selon la GEBCO et VLIZ Marine Gazetteer, elle est située entre 1° 18' et 2° 27' de latitude Nord et 75° 45' et 77° 24' de longitude Est[2],[8], mais un chercheur français lui donne également, pour latitude maximale, 1° 42' de latitude Nord[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le terme anglais ridge peut être traduit par « ride » en français dans le domaine de l'océanographie. Le nom français de Viaud Ridge pourrait être ainsi traduit en « ride de Viaud » mais la version francisée n'est pas attestée.

Viaud Ridge a été baptisée selon une suggestion faite en avril[3] ou [1] par l'Américain Robert Fisher[1],[8], un professeur de l'université de Californie à San Diego[1] dépendant de la Scripps Institution of Oceanography de La Jolla[5],[8]. Sa proposition, validée en mai 1993 par le sous-comité de la GEBCO consacré aux toponymes des éléments sous-marins, honore le Français Gustave Viaud, frère aîné de l'écrivain Pierre Loti, qu'il inspira à certaines reprises[8] : médecin de marine[1],[3], aventurier[1] et premier photographe de Tahiti[1],[3], Viaud est décédé puis a été immergé dans les environs[1],[5],[8]. En effet, épuisé par la fatigue et le choléra, qu'il avait contracté au bagne de Poulo Condor, en Indochine française[5], il est mort en mer le [1],[3] alors que son navire, l'Alphée[3], se trouvait dans le golfe du Bengale[1] ; le lendemain, son corps fut confié à la mer[1],[3] par 6° 11' de latitude Nord et 84° 48' de longitude Est[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o et p (fr) Alain Quella-Villégier et Norbert Dodille (dir.), Géographie subjective française de l'océan Indien à l'époque coloniale (1850-1950) : une affaire de portes, Paris, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, coll. « Idées et représentations coloniales dans l'océan Indien », (ISBN 978-2840506072), p. 125-138
  2. a et b (en) « Viaud Ridge », sur http://www.vliz.be/vmdcdata/vlimar
  3. a b c d e f et g (fr) Alain Quella-Villégier, « Gustave Viaud premier photographe », L'Actualité Poitou-Charentes, no 73,‎ , p. 66-69 (lire en ligne)
  4. a et b (fr) Alain Quella-Villégier, Pierre Loti : le pèlerin de la planète, Anglet, Aubéron, (ISBN 978-2908650778)
  5. a b c et d (fr) Yves la Prairie, Le Vrai Visage de Pierre Loti, Louviers, Ancre de marine, (ISBN 978-2841411726)
  6. a et b (fr) Atlas du monde - Cartes - Photos satellite, Gütersloh/Munich, Wissen Media Verlag, (ISBN 978-2-7098-1890-2), p. 306-307
  7. (fr) Atlas universel, Paris, Bruxelles, Zurich, Montréal, Reader's Digest et Le Monde, , 130 p. (ISBN 2 7098 0005-5), p. 27
  8. a b c d e f et g (en) General Bathymetric Chart of the Oceans, « Sheet1 - WRGFwZsiZZ v.1536 »,
  9. (en) Pauline Weatherall et Ray Cramer, Report to the GEBCO Sub-committee on Undersea Feature Names on the work carried out at the British Oceanographic Data Centre (BODC) with the GEBCO Gazetteer of Undersea Feature Names, (lire en ligne)
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 21 janvier 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 21 janvier 2010 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.