Vianney Décarie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Décarie.
image illustrant le Québec
Cet article est une ébauche concernant le Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vianney Décarie ( à Montréal - à Montréal) était un philosophe et professeur québécois. Il était traducteur et spécialiste de la pensée d'Aristote.

Il a fait ses études à l'Université de Montréal, où il a obtenu un doctorat en 1950, et à la Sorbonne à Paris, sous la direction d'Étienne Gilson, où il a reçu un doctorat d'État qui fut recensé entre autres dans le Paris-Match. Il a par ailleurs reçu un Guggenheim Fellowship, ce qui l'a conduit à approfondir l'étude des écrits de St-Thomas à la Widener Library de l'Université Harvard.

Il est devenu professeur à l'Institut d'études médiévales de l'Université de Montréal, puis il a dirigé, de 1967 à 1970, le Département de philosophie.

Georges Leroux lui rend hommage dans un article publié dans Le Devoir et cosigné par Louis-André Dorion et Luc Brisson : http://www.ledevoir.com/societe/education/273581/vianney-decarie-1917-2009-hommage-a-un-grand-humaniste

Dans un article intitulé "Une certaine manière herméneutique de faire de la philosophie. Petite reconnaissance de dette envers Paul Ricœur", Jean Grondin exprime combien a été déterminant l'enseignement de Vianney Décarie, ami de Paul Ricœur et de Pierre Elliott Trudeau, pour toute une génération de philosophes : http://www.fabula.org/colloques/document1916.php

Vianney Décarie a été président de la Commission canadienne de l’Unesco.

Son épouse était Thérèse Gouin Décarie.

Publications (répertoire non exhaustif)[modifier | modifier le code]

  • L'objet de la métaphysique selon Aristote, Paris/Montréal, Vrin/Publications de l'Institut d'études médiévales, 1961.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]