Viaduc de Douvenant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viaduc de Douvenant
Le viaduc au début du XXe siècle.
Le viaduc au début du XXe siècle.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Saint-Brieuc - Langueux
Coordonnées géographiques 48° 31′ 00″ N, 2° 43′ 10″ O
Fonction
Franchit Vallée et ruisseau
Fonction Ferroviaire
Itinéraire - Saint-Brieuc - Moncontour
- Saint-Brieuc - Saint-Briac
Caractéristiques techniques
Type Viaduc à voûtes
Longueur Environ 130 m
Portée principale Environ 6 m
Largeur Environ 4 m
Hauteur Environ 23 m
Matériau(x) Briques, pierres et ciment
Construction
Construction 1903 à 1905
Inauguration 1905
Mise en service 1905
Architecte(s) Louis Harel de La Noë
Ingénieur(s) Louis Harel de La Noë
Gestion
Concessionnaire Chemins de Fer des Côtes-du-Nord

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Viaduc de Douvenant

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Viaduc de Douvenant

Géolocalisation sur la carte : Saint-Brieuc

(Voir situation sur carte : Saint-Brieuc)
Viaduc de Douvenant

Le viaduc de Douvenant est un viaduc à voûtes construit entre 1903 et 1905 par Louis Harel de La Noë pour les Chemins de Fer des Côtes-du-Nord. Il est situé entre les communes de Saint-Brieuc et Langueux. Il était utilisé par les lignes Saint-Brieuc - Moncontour et Saint-Brieuc - Saint-Briac.

C'est le plus majestueux de la série de treize viaducs dits du type « Grognet ».

Description[modifier | modifier le code]

Caractéristiques détaillées
Longueur Largueur Hauteur Arches Rayon de courbure
130,80 m 3,90 m 22,80 m 15 ayant une portée de 6 m chacunes 109 m

Historique[modifier | modifier le code]

L'Association des Chemins de Fer des Côtes-du-Nord a un projet de réhabiliter ce viaduc pour y faire passer un train tout en donnant la possibilité aux piétons et aux cyclistes de l'utiliser pour respecter au mieux le viaduc. De son côté l'association AMENO, opposée au retour du chemin de fer sur cette section, propose la création d'une voie verte de Cesson à Saint-Ilan qui passerait par ce viaduc en rendant le viaduc accessible uniquement aux piétons et vélos avec destruction des trottoirs.

Viaduc de Douvenant en 2013.1.jpg
Viaduc de Douvenant en 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]