Viaduc de Ballersdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viaduc de Ballersdorf
Le viaduc en courbe de Ballersdorf
Le viaduc en courbe de Ballersdorf
Géographie
Pays France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Localité Ballersdorf
Coordonnées géographiques 47° 37′ 37″ N 7° 08′ 22″ E / 47.62694, 7.13949347° 37′ 37″ N 7° 08′ 22″ E / 47.62694, 7.139493  
Fonction
Franchit Le Rossbaechel
Fonction viaduc ferroviaire
Caractéristiques techniques
Type pont en arc maçonné
Longueur 380 m
Portée principale 34 arches de 8,60 m
Hauteur 18 m
Matériau(x) briques
Construction
Mise en service 15 octobre 1857
Maître d'ouvrage Cie de l'Est

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Viaduc de Ballersdorf

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Viaduc de Ballersdorf

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Viaduc de Ballersdorf

Le viaduc de Ballersdorf est un pont ferroviaire en courbe de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville qui franchit le vallon du Rossbaechel sur le territoire de la commune de Ballersdorf, dans le département du Haut-Rhin en région Alsace.

Mis en service en 1857 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est il est partiellement détruit par l'armée française en 1914, et reconstruit après la fin du conflit. Il est devenu depuis la propriété de Réseau ferré de France (RFF) et est notamment utilisée par des trains de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le viaduc de Ballersdorf est situé au point kilométrique (PK) 466,038[1] de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville, entre la gare[2] de Dannemarie et l'ancienne gare de Ballersdorf

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie des chemins de fer de l'Est, concessionnaire du chemin de fer de Paris à Bâle fait construire un viaduc pour franchir le vallon où coule le ruisseau Barrenweg[3]. Il est édifié sur les bans des villages de Dannemarie et Ballersdorf[3]. La compagnie le met en service le 15 octobre 1857[3], jour où un premier train fait la liaison entre les gares de Bâle et de Dannemarie.

Le 26 août 1914[4], ou le 27 vers 1 h du matin[5], l'armée française rend le viaduc inutilisable pour le chemin de fer en faisant sauter plusieurs arches. Après avoir été remplacé par une déviation, il est reconstruit après la fin du conflit de la Première Guerre mondiale[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

C'est un pont en arc de type viaduc courbe[6] en maçonnerie, utilisant principalement de la brique (près de 9 millions ont été cuites sur le chantier), mais aussi de la pierre de taille et du béton[3]. Il compte 34 arches culminant à 18 mètres pour les plus hautes, elles ont nécessité 26 000 m3 de maçonnerie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Prade, Ponts & viaducs au XIXe siècle: techniques nouvelles et grandes réalisations françaises, Brissaud, 1988 (ISBN 9782902170593) p. 194 extrait (consulté le 22 août 2011)
  2. Voir le schéma de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville
  3. a, b, c, d et e « Notice no IA68007687 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Voir légende carte postale ancienne (Iconographie)
  5. a et b Site Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918, Au détour d'un JMO (21), Destruction du viaduc de Dannemarie, août 1914 lire (consulté le 23 août 2011).
  6. Bourgogne, Morvan, Nivernais, Lyonnais, Hachette, 1907 p.216 Hachette., 1907 extrait (consulté le 23 août 2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Dannemarie (Alsace) - Le viaduc vers Ballersdorf, détruit par le Génie Militaire français le 26 août 1914 (Guerre Européenne 1914-1915), LL. Carte postale ancienne avec la photo de la destruction).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]