Vespetrò

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Vespetrò est une liqueur italienne d'origine savoyarde ancienne aux vertus carminatives reconnues[réf. nécessaire].

Elle tire son nom de trois verbes : vesser, péter, roter, soit les effets attendus lorsque l'on souhaite nettoyer un appareil digestif encombré.

Aussi appelée bonne liqueur, ratafia d'angélique et de coriandre composé le Vespetrò tend à disparaître, notamment à la suite du développement du marché des produits pharmaceutiques[réf. nécessaire].

Diffusé depuis la Savoie en Italie du Nord par le passé, il est devenu un produit typique en Piémont, Lombardie et Vallée d'Aoste, en usage jusqu'en Vénétie. Une recette a même été brevetée à Canzo par Paolo Scannagatta au XIXe siècle.

Fabrication[modifier | modifier le code]

Fabriquée à base d'eau-de-vie, comme le jeune Calvados que l'on sucre et dans lequel on laisse macérer pendant quelques jours (5 à 10 jours environ) des graines d'angélique, de coriandre, de fenouil (et parfois d'anis vert) mélangées avec le jus et le zeste de 2 citrons.

Recettes[modifier | modifier le code]

Version savoyarde[modifier | modifier le code]

D'après un document du XVIIIe siècle[1] :

« Recette pour Vespetrò. / Pour une bouteille tenant deux pintes / de Paris ; prenez 2 pintes de bonne / eau-de-vie : ajoutez y les graines suivantes / après les avoir grossièrement concassées dans / un mortier. / »

« Graine d'angélique......2 gros. / Graine de coriandre.....1 once. /Graine de fenouil......1 pincée. / »

« Ajoutez le jus de deux citrons avec le zeste des écorces. / »

« Sucre......1 livre »

« Faitez (faites) infuser le tout dans la bouteille / pendant 4 à 5 jours ;remuez de temps / en temps pour faire fondre le sucre. / »

« Filtrez la liqueur par le papier dit à filter / et mettez dans des bouteilles que vous boucherez bien. »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Document conservé aux Archives départementales de Savoie, coté 45 F 101 et publié par le Conseil général de Savoie : Recette du vespétro au XVIIIe siècle