Traité de la Vesiau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vesiau)
Aller à : navigation, rechercher

Le traité de la Vesiau, ou traité du port d'Astun, dit aussi traité des bornes du Somport, associe la commune de Jaca (Haut Aragon) et les trois communes de la Haute vallée d'Aspe : Urdos, Cette-Eygun et Etsaut.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le texte est inscrit au traité des Pyrénées (1659) et cité dans le traité de Bayonne (1856) qui établit des bornes entre le France et l'Espagne.

Reprenant des usages médiévaux, ce traité précise les droits et usages de pacage des éleveurs et gardiens de troupeaux sur le port d'Astun.

Chaque année, il fait l'objet d'une signature entre le maire de Jaca et les maires des trois communes hautes aspoises, d'une reconnaissance des bornes frontalières, et d'un signalement de ces faits aux autorités compétentes nationales. La signature, précédée d'une cérémonie internationale officielle en présence des autorités constituées au sommet du col du Somport, fait l'objet d'une journée festive entre habitants de Haute Aspe et du Haut Aragon.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot vesiau signifie en gascon « voisinage ».

Paul Raymond note en 1863 dans son dictionnaire topographique Béarn-Pays basque que « La Vésiau est une dénomination qui s'applique à la réunion des trois communes de Cette-Eygun, d'Etsaut et d'Urdos pour l'exploitation des montagnes »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque, Pau, Princi Néguer, , 213 p. (ISBN 2-905007-80-X, notice BnF no FRBNF38908893), p. 173.

Articles connexes[modifier | modifier le code]