Veronika Skvortsova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Skvortsova.

Veronika Skvortsova
Illustration.
Veronika Skvortsova, en 2014.
Fonctions
Ministre russe de la Santé
En fonction depuis le
(7 ans, 1 mois et 10 jours)
Président Vladimir Poutine
Président du gouvernement Dmitri Medvedev
Prédécesseur Tatiana Golikova
Biographie
Nom de naissance Veronika Igorevna Skvortsova
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Moscou
Nationalité Russe
Diplômée de Université nationale de recherche nationale russe

Veronika Igorevna Skvortsova (en russe : Вероника Игоревна Скворцова), née le à Moscou (Russie), est une neurologue et neurophysiologiste, ainsi qu'une femme politique russe. Elle est ministre de la santé depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Veronika Igorevna est née dans une famille de médecin, depuis cinq générations[1].

Elle termine en 1983 sa formation à la faculté de pédiatrie du 2e Institut d'État de médecine de Moscou, actuellement Université nationale russe de médecine N. I. Pirogov (ru) et poursuit ses études en neurologie, et soutient sa première thèse en 1988. Entre 1988 et 1997, elle dirige le service de neuroréanimation du 1er Hôpital de la ville de Moscou, et est rattachée à la chaire des maladies nerveuses, en tant que maitre-préparatrice, assistante et dozent[2].

Elle reçoit le titre de doktor nauk en 1993, après avoir soutenu une thèse sur Le suivi clinique et neurophysiologique et la thérapie métabolique dans les phases aiguës d'infarctus cérébral, et celui de professeur en 1999. Elle est à partir de 1997 une des responsables de la nouvelle chaire de neurologie et de neurochirurgie fondamentales et cliniques de l'Université nationale russe de médecine N. I. Pirogov[2].

En 1997 elle est une des personnes à l'origine de la création de l'Association nationale de lutte contre l'infarctus. En 2004, elle devient membre correspondant de la l'Académie des sciences, et elle dirige à partir de 2005 l'Institut de recherche scientifique sur l'infarctus de l'Université Pirogov[2].

En juillet 2008, elle nommée vice-ministre de la santé et du développement social de la Fédération de Russie[1].

Le 21 mai 2012 elle devient ministre de la santé de la Fédération de Russie[3].

Lors de la 70e Assemblée générale mondiale de la santé, elle est élue présidente de l'Assemblée[4].

Activités professionnelles et scientifiques[modifier | modifier le code]

Ses travaux scientifiques sont au nombre de plus de 400[5]. Veronica Skvortsova a été membre du comité de l'Association européenne de neurologie. , vice-présidente de la société russe de neurologie, vice-présidente de l'Association nationale de lutte contre l'infarctus (NABI (ru) НАБИ)[6], représentante de la NABI à l'OMS [7], et membre du comité exécutif de l'Organisation européenne de l'infarctus[8].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) « Новым замминистра здравоохранения и социального развития стала потомственный врач Вероника Скворцова » [« Veronica Skvortsova, nouvelle vice ministre de la santé et du développement social, était auparavant médecin. »], Российская газета,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2018)
  2. a b et c (ru) « Скворцова, Вероника » [« Skvortsova, Veronika »], Lenta.ru,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2018)
  3. (ru) « Вероника Скворцова назначена министром здравоохранения РФ » [« Veronika Skvortsova est nommée ministre de la santé de la Fédération de Russie »], Российская газета,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2018)
  4. Pr Veronika Skvortsova – Présidente de la Soixante-Dixième Assemblée mondiale de la Santé
  5. (ru) « Biographie sur le site du ministère de la santé », sur www.rosminzdrav.ru (consulté le 28 janvier 2018)
  6. Veronica Skvortsova
  7. About WSO. WSO Board of Directors
  8. (en-US) « European Stroke Organisation - European Stroke Organisation », sur European Stroke Organisation (consulté le 28 janvier 2018)

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]