Vermilion Energy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vermilion Energy
logo de Vermilion Energy

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Toronto et NASDAQVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 3500, 520 3rd Avenue SW
CalgaryVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau du Canada Canada
Activité Industrie pétrolièreVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 532Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.vermilionenergy.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Station de pompage pétrolifère sur le lac de Parentis.

Vermilion Energy est une entreprise pétrolière canadienne qui possède des actifs au Canada, en Australie, en France, aux Pays-Bas et en Irlande.

France[modifier | modifier le code]

Installations de Vermilion à la pointe du Cap Ferret (au premier plan).

Vermilion Energy est le principal producteur pétrolier en France, à travers sa filiale Vermilion REP ; cette filiale a son siège à Parentis-en-Born dans les Landes et exploite des forages dans le Bassin aquitain, ainsi que dans le Bassin parisien (notamment à Chaunoy et Champotran, en Seine-et-Marne). Début 2016, elle emploie 190 personnes dans ce pays.

Elle exploite sur le sol français les gisements de pétrole de l’Île-de-France et de Parentis-en-Born, dans le département des Landes, depuis 1997. Le rythme d’extraction quotidien y avoisine 450 000 litres par jour, soit 3 000 barils, d’un pétrole brut d’excellente qualité.

Le gisement d’hydrocarbures de Parentis est l’un des plus grands de France, il a été découvert en 1954.

Vermilion a repris en 1997 les actifs d'Esso Rep et est le premier producteur d'hydrocarbures liquides en France[1] (environ 75 % de la production nationale) avec, début 2016, 12 600 barils produit par jour du sous-sol français[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Energiesactu.
  2. Pascal Rabiller, « Pétrole : en France, le producteur Vermilion reste rentable ! », sur La Tribune, (consulté le 4 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]