Verbe semi-auxiliaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En grammaire française, un semi-auxiliaire est un verbe conjugué qui, combiné avec un infinitif non complément de ce verbe, forme une périphrase. Par exemple, dans je vais manger, le semi-auxiliaire est vais, forme conjuguée du verbe aller.

Les verbes aller et faire ainsi que les verbes modaux (devoir, pouvoir, ...) peuvent, notamment, être utilisés en tant que semi-auxiliaires.

Le semi-auxiliaire est avant tout un verbe qui, dans une telle construction, perd une partie de son sens : dans je vais manger, au sens de « je vais bientôt manger » (futur proche), le verbe aller a perdu le sème du déplacement. Il ne s’agit plus de se déplacer pour aller manger, mais de manger dans un futur proche. Même si « je vais manger » peut à la limite être compris dans un sens de déplacement, on lèvera ce qui est aujourd’hui une ambiguïté en disant « je vais aller manger » ou bien « je pars manger ».

D’un autre côté, le semi-auxiliaire, à la différence de l’auxiliaire, n’a pas perdu la totalité de son sens. En effet, si le sème du déplacement n’est plus sensible, le sème de la proximité l’est bel et bien. Ce semi-auxiliaire est issu d’un glissement de sens, de la proximité géographique (aller quelque part) à la proximité temporelle (futur proche).

Distinction entre semi-auxiliaires et verbes suivis d'un infinitif complément d'objet[modifier | modifier le code]

Toute combinaison d'un verbe conjugué suivi d'un infinitif ne constitue pas une périphrase verbale. Pour ce faire, l'infinitif ne doit pas être employé comme un nom. Ainsi dans les phrases « Ils veulent déménager » et « Ils vont déménager » les verbes conjugués n'ont pas le même statut  : dans la première, le verbe « déménager  » peut être pronominalisé (« Ils le veulent  ; Que veulent- ils ? »)  ; l'infinitif fonctionne donc comme un nom ; dans la seconde, le même verbe ne peut pas être pronominalisé (« Ils y vont ; Où vont-ils ? »  ; ces phrases sont certes correctes, mais « aller » n'a plus le même sens : il perd sa valeur de futur proche pour retrouver sa signification lexicale première) . Dans la seconde phrase, « déménager  » recourt à un semi- auxiliaire pour traduire une notion grammaticale ( le futur périphrastique ou futur proche ) ; dans la première, il complète le verbe vouloir qui, de ce fait, ne peut pas être considéré comme un auxiliaire modal en français. Ces substitutions constituent un moyen de discerner les verbes semi-auxiliaires.

Les catégories de semi-auxiliaires[modifier | modifier le code]

On distingue semi auxiliaires temporels et semi auxiliaires modaux et aspectuels.

Les semi auxiliaires de temps:
  • verbe devoir : il peut exprimer le futur. La pluie doit revenir demain.
  • verbes aller, être sur le point de, etc. : futur proche. L’avion va décoller.
  • venir de : exprime un passé récent : L’avion vient de décoller.
les semi-auxiliaires de mode :
  • verbe devoir : action obligatoire, probable, souhaitable. Paul doit lire. Il a dû finir son livre. Il pense qu’on doit procéder ainsi.
  • verbe pouvoir : possibilité, probabilité, souhait. N’importe qui peut se tromper. Il peut être dix heures. Puisse-t-il réussir !
les semi-auxiliaires d’aspect :
  • aspect inchoatif : début de l’action  : commencer à, se mettre à.
  • aspect duratif : être en train de.
  • aspect conclusif : finir de, cesser de

Exemples[modifier | modifier le code]

Aller
aller manger
Faire (factitif)
faire faire quelque chose
faire manger
faire construire quelque chose
se faire construire quelque chose
se faire couper les cheveux
venir de, devoir, pouvoir

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Les verbes pouvoir et devoir en français[1]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Danielle Leeman-Bouix, Grammaire du verbe français, Nathan Université, Paris 2002 (ISBN 2-09-191282-4)
  • (fr) Xiaoquan Chu, Les verbes modaux du français, Ophrys, 2008, 168 p. (ISBN 2-7080-1192-8)