Vera Caspary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vera Caspary
Naissance
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 87 ans)
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

Vera Caspary (Chicago, - New York, ) est une auteure américaine de roman policier, de pièces de théâtre et de scénarios.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine judéo-portugaise, Vera Caspary occupe, après ses études, à partir de 1917, divers petits emplois: sténo-dactylo, rédactrice publicitaire, professeur de danse par correspondance.

Autour de 1922, elle rédige des articles pour quelques magazines et, en parallèle, écrit des pièces de théâtre, en collaboration avec des dramaturges de métier.

Son père meurt en 1924. Vera Caspary s'installe peu après à New York, dans Greenwich Village où les contrats d'articles pour des magazines lui permettent de soutenir financièrement sa mère, surtout lorsque cette dernière tombe malade.

En 1929, ses deux premiers romans paraissent coup sur coup: le second, The White Girl, bien reçu par la critique, traite de la condition de la femme noire en Amérique. Elle multiplie ensuite les contacts et s'implante dans les milieux du théâtre et, surtout, du cinéma, ce qui la conduit à Hollywood. Prisée par certains producteurs, plusieurs de ses histoires originales sont vendus aux grands studios, notamment à la Fox, et Vera Caspary peut faire venir sa mère sur la Côte Ouest.

En dépit de sa fortune, les répercussions désastreuses de la Grande Dépression motivent son engagement au Parti Communiste. En avril 1939, elle se rend en Russie, visite Leningrad et Moscou, les usines de travailleurs et les milieux culturels, mais perd une bonne part de son enthousiasme militant que le pacte politique entre Staline et Hitler conduit à la désillusion. Elle quitte peu après le Parti et s'installe pour de bon à Hollywood.

Son travail auprès des studios s'intensifie pendant la guerre, lui permettant néanmoins de poursuivre une carrière littéraire. La célébrité lui vient en 1942 à la parution de son roman Laura, adapté en 1944 au cinéma par Otto Preminger avec Gene Tierney dans le rôle-titre.

En marge de pièces de théâtre, Vera Caspary publie une vingtaine de romans et recueils de nouvelles jusqu'à la fin des années 1970.

Parmi les films célèbres auxquels elle fournit l'histoire originale ou participe au scénario, mentionnons La Vie facile (1937) de Mitchell Leisen, Service de Luxe (1938) de Rowland V. Lee, Chaînes conjugales (1949) de Joseph L. Mankiewicz, La Femme au gardénia (1953) de Fritz Lang et Les Girls (1957) de George Cukor.

Elle meurt d'une crise cardiaque au St. Vincent’s Hospital de New York en juin 1987.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Laura (1942)
    Publié en français sous le titre Laura, Paris, Presses de la Cité, 1946 ; réédition, Paris, Opta, coll. « Club du Livre policier », 1961 ; réédition, Paris, Christian Bourgois, coll. « Série B », 1981 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1561, 1983 ; réédition, Paris, France-Loisirs, coll. « Thriller », 1984 ; réédition dans le volume Étranges Créatures, Paris, Omnibus, 2012
  • Bedelia (1945)
    Publié en français sous le titre Bedelia, Paris, Presses de la Cité, 1946 ; réédition, Paris, Opta, coll. « Club du Livre policier », 1961 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. « Classiques du roman policier » no 25, 1982 ; réédition dans le volume Étranges Créatures, Paris, Omnibus, 2012
  • The Lady in Mink (1946)
  • Stranger than Truth (1947)
    Publié en français sous le titre L'Étrange Vérité, Paris, Presses de la Cité, coll. « Un mystère » no 25, 1950 ; réédition, Paris, Minerve, 1985 ; réédition dans Polars années cinquante vol. 4, Paris, Omnibus, 1998 ; réédition dans le volume Étranges Créatures, Paris, Omnibus, 2012
  • The Death Wish ou The Weeping and the Laughter (1951)
  • Thelma (1953)
  • False Face (1954)
  • The Husband (1957), avec une illustration de couverture par George Adamson
    Publié en français sous le titre dans Erreur sur le mari, Paris, Fayard, coll. « L'Aventure criminelle » no 61, 1959 ; réédition dans le volume Étranges Créatures, Paris, Omnibus, 2012
  • Evvie (1960)
  • A Chosen Sparrow (1964)
  • The Man Who Loved His Wife (1966)
  • The Rosecrest Cell (1968)
  • Final Portrait (1971)
    Publié en français sous le titre Le Manteau neuf d'Anita, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1315, 1974 ; réédition dans Étranges Créatures, Paris, Omnibus, 2012
  • Ruth (1972)
  • Elizabeth X ou The Secret of Elizabeth (1978)

Romans littéraires[modifier | modifier le code]

  • Ladies and Gents (1929)
  • The White Girl (1929)
  • Music in the street (1930)
  • Thicker than Water (1932)
    Publié en français sous le titre Les Liens du sang, Paris, Begh, 1947
  • Bachelor in Paradise (1961)
  • Dreamers (1975)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Murder in the Stork Club and Others Mysteries (2009) - anthologie posthume de nouvelles policières

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • A Star in Spite of Herself (1925)
  • Any Woman Can Wear Pink (1930)
  • Odd Thursday (1933)
  • Sugar and Spice (1943), aussi paru sous le titre Sugar and Spice - and Murder
  • Stranger in The House (1943)
  • The Murder in the Stork Club (1946), novella
  • Out of the Blue (1947)
  • Marriage '48 (1948)
  • Ruth (1950)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Blind Mice (1930) - en collaboration avec Winifred Lenihan (en)
  • Geraniums in My Window; a Comedy in Three Acts (1934) - en collaboration avec Samuel Ornitz
  • June 13; a Mystery-Drama in Three Acts (1940) - en collaboration avec Frank Vreeland
  • Laura (1947) - adaptation scénique du roman éponyme, en collaboration avec George Sklar
  • Wedding in Paris (1956) - en collaboration avec Sonny Miller

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • A Manual of Classic Dancing (1922) - signé Sergei Marino
  • The Secrets of Grown-Ups (1979) - autobiographie

Filmographie[modifier | modifier le code]

Adaptations de ses œuvres[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]