Vera Atkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vera Atkins née Vera Maria Rosenberg le à Galați, en Roumanie, décédée le à Hastings, fut durant la Seconde Guerre mondiale, un agent du britannique Special Operations Executive (SOE), ayant fonction d'assistante de Maurice Buckmaster, le responsable de la section F. À ce poste basé à Londres, elle participa à la direction des opérations menées par la section F en France contre l'occupant.

L'écrivain Ian Fleming, qui connaissait Vera Atkins et Maurice Buckmaster, les aurait pris partiellement comme modèles pour « Miss Moneypenny » et « M » dans ses romans d'espionnage James Bond.

Famille[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Deuxième guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • 1941 :
  • 1944 :
    • Août : Elle est nommée chef d'escadron dans la Force Féminine Auxiliaire de l'Aviation (WAAF) au sein de la Royal Air Force.
    • Ensuite, elle est officiellement promue officier de renseignement.

Après guerre[modifier | modifier le code]

  • Après la victoire des alliés en Europe, elle se rend en Allemagne pour y accomplir la mission qu'elle s'était elle-même fixée, à savoir enquêter sur le sort des 118 agents de la section F disparus en territoire ennemi. Elle élucide tous les cas sauf un. Elle eut alors la surprise d'apprendre qu'Horst Kopkow, qu'elle put personnellement interroger, était protégé par le MI5.
  • 2000 : Le 24 juin, elle meurt dans une maison de retraite à Hastings, à l'âge de 92 ans. Elle est enterrée au cimetière de Saint Senara, Zennor, Cornouailles.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Un documentaire est consacré à Vera Atkins :

  • Guerre secrète, série documentaire britannique ((en) produit and dirigé by J. Martin O. Hugues), WMR productions & IMG entertainment, 2011 ; épisode no 9 : La chef espionne et le fiasco en France de Serena Davies, 2011, diffusion sur la chaîne Histoire le .

Vera Atkins apparaît comme témoin dans d’autres documentaires ou films, notamment :

  • Genevieve Simms, Into The Dark. Ce court-métrage contient des enregistrements d'entretiens avec Vera Atkins.
  • Sebastian Faulks, Churchill’s Secret Army, BBC Channel 4, 1999.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sarah Helm (trad. Jean-François Sené), Vera Atkins, une femme de l'ombre : la résistance anglaise en France, Paris, Ed. du Seuil, (ISBN 9782020985369) ; traduction de (en) Sarah Helm, A Life in Secrets: The Story of Vera Atkins and the Lost Agents of SOE, Londres, Little, Brown and Company, , 1re éd. (ISBN 978-0-316-72497-5, LCCN 2005363498) - [Une vie secrète : l'histoire de Vera Atkins et des agents perdus du SOE]
  • (en) William Stevenson, Spymistress: The Life of Vera Atkins, the Greatest Female Secret Agent of World War II, Arcade Publishing, (ISBN 978-1-55970-763-3) - [Maîtresse espionne : La vie de Vera Atkins, la plus grande espionne de la seconde guerre mondiale].
  • (fr) Michael R. D. Foot, Des Anglais dans la Résistance. Le Service Secret Britannique d'Action (SOE) en France 1940-1944, annot. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tallandier, 2008, (ISBN 978-2-84734-329-8) / EAN 13 : 9782847343298. Traduction en français par Rachel Bouyssou de (en) SOE in France. An account of the Work of the British Special Operations Executive in France, 1940-1944, London, Her Majesty's Stationery Office, 1966, 1968 ; Whitehall History Publishing, in association with Frank Cass, 2004.
    Ce livre présente la version officielle britannique de l’histoire du SOE en France.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]