Ventôse (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ventôse (homonymie).
Ventôse
Image illustrative de l'article Ventôse (frégate)

Type Frégate, classe Floréal
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Chantier naval Chantiers de l'Atlantique, St Nazaire, France
Statut En service
Équipage
Équipage 86 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 93,51 m
Maître-bau 13,99 m
Tirant d'eau 4,29 m
Déplacement 2 600 - 2 950 t
Propulsion 4 diesels SEMT Pielstick 6-PA6-L280, 2 hélices
Puissance 6 500 kW
Vitesse 20 nœuds (37,04 km/h)
Caractéristiques militaires
Rayon d'action 10 000 milles à 15 nœuds (18 520 km à 27,78 km/h)
Aéronefs 1 AS.565MA Panther
Carrière
Indicatif F733

Le Ventôse (numéro de coque F.733) est une frégate française de la classe Floréal. Elle est basée dans les Antilles françaises, à Fort-de-France en Martinique.

Armement[modifier | modifier le code]

  • 1 Matra Simbad
  • 1 DCN mod.68 CADAM de 100/55 mm
  • 2 × 1 GIAT 20.F2 de 20 mm

Électronique[modifier | modifier le code]

  • 1 radar de veille combiné Thomson CSF Mars (DRBV.21A)
  • 2 radars de navigation Racal Decca 1229 (DRBN.34A)
  • 1 contrôle d'armes CSEE Najir
  • 1 système Syracuse 2
  • 1 (1*10) lance leurres CSEE Dagaie Mk.2
  • 1 détecteur radar Thomson CSF ARBR.17

Missions[modifier | modifier le code]

Marin français sur la Ventôse lors de l'opération FRIKUS 2011.

De février à mai 1997, la frégate Ventôse a participé à une mission dans les terres australes françaises (TAAF) afin d'y exercer la surveillance des pêches. Deux navires ont été arraisonnés durant cette période et confiés aux autorités françaises sur l'île de La Réunion.

Depuis le milieu des années 2000, le Ventôse participe à la lutte contre le trafic de drogue dans les Antilles et toute la mer des Caraïbes dans un cadre de coopération internationale. Il a à de nombreuses reprises intercepté, avec l'aide de son hélicoptère embarqué, des go-fast ou des voiliers utilisés par les narco-trafiquants pour transporter de grandes quantités de drogue[1],[2] (en général de la cocaïne et de l'ordre de la tonne).

Le , la frégate Ventôse est envoyée au large du Brésil pour participer avec le TCD Foudre aux recherches du vol 447 Air France disparu le [3].

En juin 2015, la frégate a saisi un caboteur qui transportait 524 kg de drogue alors qu'elle patrouillait dans les Antilles[4].

En octobre 2015, le ventôse a saisi plus de 2.3 tonne de cocaïne et de marijuana sur deux embarcations rapides et deux voiliers les 24 septembre, 1er , 3 et 8 octobre[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antilles : saisie de drogue par la frégate Ventôse sur le site de l'ECPAD du Ministère de la Défense le 23 janvier 2012.
  2. La Marine saisit 838 kilos de cocaïne au large du Panama dans Le Figaro du 6 décembre 2012.
  3. La présence de débris de l'AF447 n'est pas confirmée dépêche Reuters du 2 juin 2009
  4. http://www.opex360.com/2015/06/11/la-fregate-ventose-saisi-plus-de-500-kg-de-drogue/
  5. « La frégate Ventôse saisit plus de 500 kg de cocaïne sur un voilier belge », sur Mer et Marine (consulté le 23 janvier 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]