Venier (famille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes du doge F.Venier: un écu fascé de gueules, ou même de pourpre et argent de six pièces
Maison de Sebastiano Venier, vainqueur à Lépante

Les Venier (Veniera ou Venieri) sont une famille patricienne de Venise.

Sa généalogie mythique la fait remonter à l'Empereur Aurélien et la gens Aurélia.

Le nom apparaît pour la première fois dans les archives en 1031, dans un acte de vente de terrain à Chioggia, une petite ville de pêcheurs au sud de Venise. Au XIIe siècle, un abbé porte également le nom de Venier dans la même région.

La famille donna trois doges. Elle peut compter autant de Procurateurs de Saint-Marc, d'ambassadeurs, de généraux d'armées, d'amiraux (comme Lorenzo Venier, (1552-1625), illustrissimo et eccellentissimo capitaine général de l’armée navale vénitienne en 1618-1619) et d'autres Ministres publics. De membres de la famille ont aussi fondé l'Église San Zan Degolà, l'Église Santo Sepolcro et l'Église Sant'Alvise

Une branche de la famille s'installe en Crète dans la foulée de la quatrième croisade (1204). Un de ses membres, Marco Venier, devient seigneur de l'île de Cerigo (Cythère) en 1238. En 1363, les possessions de la famille sont confisquées pour sa participation à la révolte de Saint Tite mais une partie de l'île lui est rendue en 1393. Les Venier demeurent seigneurs de Cerigo jusqu'en 1797, année où Napoléon abolit la République de Venise et dépossède toutes les nobles familles vénitiennes de leurs titres. Au début du XVIe siècle, une branche de la famille acquiert par mariage la seigneurie de l'île de Paros.

Les armes de quelques branches des Venier ajoutent un chef d'argent chargé du côté droit d'un Saint-Marc de gueules.

Doges de Venise[modifier | modifier le code]

Autres personnalités[modifier | modifier le code]

Palais de Venise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]