Venezolano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Venezolano
Ancienne unité monétaire
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau du Venezuela Venezuela
Appellation locale fuerte ou venezolano de oro
Sous-unité centavo (¢)
Taux de change 1 venezolano = 1 peso fort

1 venezolano = 5 bolívars
1 venezolano = 5 francs-or

Chronologie de la monnaie

Le venezolano est l'unité monétaire du Venezuela du au . Divisé en 100 centavos, il remplace au même taux le peso vénézuélien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle monnaie, qui est la première réellement moderne pour ce pays, a été créée après la nouvelle loi monétaire du , par la nécessité d'unifier les différentes monnaies en circulation sur le territoire ; elle a été adoptée au niveau des parlements fédéraux réunis en congrès. Les diverses pièces étaient jusqu'à présent frappées par plusieurs établissements dont la Compagnie de crédit (Compañía de Crédito) et l'État de Guayana, en divers métaux : cuivre, nickel, argent et or.

Le venezolano d'or (ou peso fuerte) a été divisé en cent centavos (abrégé ¢). Le taux de conversion avec le peso vénézuélien est de un contre un.

Au , un nombre suffisant de nouvelles pièces est commandé ; les devises étrangères circulant sur le territoire national ne sont progressivement plus un moyen de paiement légal.

Depuis la loi du , le profil de Simon Bolivar devait en principe apparaître sur les monnaies en or du pays, mais cette disposition n'avait pas été appliquée : ce projet remontait même à 1854, et fut plusieurs fois repoussé. Désormais, toutes les pièces à partir de celle de 5 centavos portent le profil tourné vers la droite du Libertador, ainsi que la mention Estados unidos de Venezuela entourant les armes du pays.

Le système monétaire vénézuélien rejoignait donc de fait l'Union latine, un bimétallisme reposant sur un venezolano pesant 25 g d'argent à 0,900 pour mille équivalant à un poids d'or 1,612 g à 900 pour mille. Les pièces numéraires en argent étaient frappées à 0,835 pour mille avec une valeur libératoire limitée à 40 venezolanos par transaction[1].

Toutes les pièces sont fabriquées à partir de coins gravés par la Monnaie de Paris, le profil de Bolivar l'est par Désiré-Albert Barre (qui signe). En , cette nouvelle monnaie circule dans l'ensemble du pays.

La réforme monétaire du remplace le venezolano par le bolívar au taux de 5 bolívars contre 1 venezolano ; 1 bolívar équivaut à 20 centavos de venezolano.

Pièces de monnaies[modifier | modifier le code]

Pièce de 5 centavos de venezolano en argent (1874).

En 1874, des pièces en argent de 5, 10, 20 et 50 centavos et d'un venezolano sont frappées[2]. En 1875, est émise une pièce de 5 venezolanos en or. En 1876, des pièces de 1 et 2½ centavos en cupronickel complètent la série. La pièce de 2½ est appelée la locha. Mise à part pour les deux plus petites valeurs, aucune de ces pièces ne comportent d'indication numéraire, en dehors de leurs poids en gramme.

Billets de banque[modifier | modifier le code]

Trois organismes sont chargés d'émettre des coupures : la Compañia de Crédito, la Banco de Caracas et l'État de Guayana. Les billets sont de 50 centavos, 1, 2, 4, 5, 8, 10, 20, 50 et 100 venezolanos.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hippolyte Vannier, Les changes et les arbitrages rendus faciles et corrects, Paris, Delagrave, 1877 — conversion en francs, avec quelques erreurs : il n'y a pas de pièce sen or hormis de celle de 5 venezolanos.
  2. Annuaire pour l'an 1875 publié par le Bureau des longitudes, Paris, 1875.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :